International
URL courte
8183
S'abonner

Les perturbations d’approvisionnement en eau sont une véritable calamité pour de nombreux habitants de la capitale vénézuélienne, forcés d’aller chercher cette eau à des sources naturelles situées aux environs de la ville. Sputnik a recueilli des témoignages.

Les habitants de la capitale vénézuélienne, confrontés à des perturbations catastrophiques d'approvisionnement en eau, sont obligés d'aller la chercher sur les pentes du mont Avila au nord de Caracas. Sputnik a recueilli des témoignages sur les lieux.

 

«J'attends déjà depuis quatre heures pour pouvoir m'approvisionner en eau, et je vais l'utiliser pour cuisiner, faire la vaisselle et faire le ménage. Même si nous avons un rationnement, cette fois c'est pire car, depuis jeudi, on ne peut même pas acheter d'eau potable, et rien ne vient du robinet», a raconté à Sputnik Marbella Blanco, une résidente de 60 ans originaire du quartier sensible de Pinto Salinas (ouest).

Les civils arrivent sur les lieux avec des récipients en plastique pouvant contenir entre 1 et 20 litres. Il y a là des familles entières apportant tous les récipients trouvés dans leurs maisons.

La file d'attente est longue, mais il n'y a pas de bousculades, les gens sont patients et tâchent de s'entraider.

«Ici, des missions sont réparties. Certains sont chargés de remplir les bouteilles, d'autres de les fermer, d'autres encore de les charger. L'idée consiste à rendre le processus plus rapide et moins fatigant», a commenté une autre habitante de la capitale, Mariangel Soto.

À Caracas, on peut observer des personnes transporter de l'eau en chariot, en moto ou même à dos d'homme. La route est longue et les civils partis à l'aube rentrent souvent chez eux dans la soirée.

Les habitants de Caracas s'approvisionnent en eau
© Sputnik . Magda Gibelli
Les habitants de Caracas s'approvisionnent en eau

Une panne d'électricité importante a frappé le Venezuela le 7 mars, Caracas et presque tout le pays ont été plongés dans l'obscurité. Le fournisseur national d'électricité Corpoelec a dénoncé un «sabotage» dans la centrale hydroélectrique majeure de Guri. Les médias ont fait état de pannes de courant dans 21 des 23 États du Venezuela. Dimanche, l'électricité a été partiellement restaurée dans la municipalité de Chacao à Caracas, où se trouvent les ambassades de plusieurs pays et des hôtels prisés par les touristes.

Le Président Maduro a dénoncé des cyberattaques contre le système énergétique vénézuélien, avant d'accuser les États-Unis d'avoir mené une guerre de l'énergie contre son pays. Washington a nié avoir joué un rôle dans cette crise.

Le gouvernement de Nicolas Maduro a annoncé le 8 mars qu'il allait fournir à l'Onu «des preuves» d'une responsabilité des États-Unis dans la panne.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
François de Rugy crée un malaise avec une remarque controversée à Gérald Darmanin à l’Assemblée – vidéo
Tags:
sources, eau, ravitaillement, Caracas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook