Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Une délégation française en Crimée à l’occasion des 5 ans de son rattachement à la Russie

    © Sputnik . Maria Balareva
    International
    URL courte
    5377

    Un groupe d’anciens et d’actuels parlementaires français, avec à sa tête l’ex-député du Vaucluse Thierry Mariani, est attendu en Crimée pour les festivités consacrées au cinquième anniversaire du rattachement de la péninsule à la Russie.

    Une délégation d'hommes politiques français, conduite par l'ex-député du Vaucluse Thierry Mariani, se rendra en Crimée à l'occasion des festivités consacrées au cinquième anniversaire du rattachement de la péninsule à la Russie, a fait savoir lundi le chef du comité international de la Douma (chambre basse du parlement russe) Leonid Sloutski.

    La visite aura lieu du 13 au 16 mars 2019. La délégation comprendra d'anciens et d'actuels parlementaires, et des représentants des autorités municipales, a précisé M.Sloutski.

    Le programme prévoit des rencontres avec l'administration de la République de Crimée et des membres du Parlement jeunesse, les visites du cimetière militaire français et du centre de l'Alliance française, selon lui.

    Thierry Mariani s'est déjà rendu à deux reprises en Crimée, en 2015 et en 2016, à la tête de délégations d'hommes politiques français.

    La Crimée, rattachée à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, à l'époque de l'URSS, a réintégré la Russie à la suite d'un référendum organisé en mars 2014. 96,77% des habitants de la péninsule ont voté pour le rattachement. L'Ukraine ne reconnaît pas les résultats du plébiscite et continue à considérer ce territoire comme le sien.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Poutine liste les menaces qui pèsent sur le monde à cause de la confrontation irano-américaine
    Tags:
    anniversaire, délégation, Thierry Mariani, Léonid Sloutski, Crimée, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik