Ecoutez Radio Sputnik
    Port de Djibouti

    La France a-t-elle «perdu» l’Afrique de l’Est au profit de la Chine?

    © AP Photo / Sayyid Azim
    International
    URL courte
    31580

    Les efforts diplomatiques déployés par la France en Afrique de l’Est sont largement dépassés par les initiatives chinoises, estiment des analystes spécialisés dans la région contactés par Sputnik.

    La France est aujourd'hui incapable de faire concurrence à la Chine à Djibouti, en Éthiopie et au Kenya, où Pékin dispose d'une influence grandissante, a déclaré à Sputnik Nikolaï Chtcherbakov, de l'Institut d'histoire générale de l'Académie des sciences de Russie.

    «À mon avis, il est impossible pour les Français de concurrencer la Chine dans le contexte actuel, vu les possibilités offertes par la Chine et la réputation qu'elle possède dans la région», estime l'analyste.

    Emmanuel Macron s'est rendu à Djibouti lundi 11 mars, devenant le premier Président de la République à visiter cette ex-colonie française en 20 ans. Auparavant, le Président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh avait critiqué la France, estimant qu'elle n'investissait que très peu dans son pays.

    «Jusqu'à présent, ce pays compte parmi les plus pauvres du monde. La durée de vie moyenne s'y établit à 39 ans. Tout cela ne concerne-t-il pas la domination française là-bas?», demande le professeur Wang Yiwei de l'Institut des relations internationales auprès de l'université Renmin de Chine.

    Selon lui, la Chine a offert à Djibouti «une zone de développement» ainsi qu'un chemin de fer qui l'a relié à l'Éthiopie. «Cela a permis de relever le prestige international de Djibouti», souligne M.Wang.

    De Djibouti, M.Macron se rend en Éthiopie où il devra visiter la cité monastique de Lalibela classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Or, pour Nikolaï Chtcherbakov, il s'agit d'une «visite de routine» qui ne marquera pas le début d'une «grande offensive française» dans le pays.

    L'intérêt de Pékin pour l'Afrique a sensiblement augmenté suite à la tournée du Président chinois Xi Jinping dans la région à l'été 2018. La visite du chef de la diplomatie chinoise Wang Yi au Sénégal en janvier semble avoir confirmé l'intention de Pékin de renforcer son influence non seulement dans la Corne de l'Afrique, mais sur l'ensemble du continent.

    Lire aussi:

    Un homme armé d’un couteau commet une agression à Villejuif, il aurait crié «Allahu Akbar»
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Une explosion vise un car de touristes près des pyramides en Égypte (photos)
    Tags:
    influence, concurrence, Université Renmin de Chine, UNESCO, Académie des sciences de Russie, Ismaïl Omar Guelleh, Nikolaï Chtcherbakov, Emmanuel Macron, Xi Jinping, Wang Yi, Corne de l'Afrique, Éthiopie, Djibouti, Afrique, Chine, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik