Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Pour Trump, les avions sont devenus «trop complexes» à piloter

    © REUTERS / JONATHAN ERNST
    International
    URL courte
    12123

    Le chef de la Maison-Blanche estime que la complexité des avions modernes crée un danger lorsque des «décisions prises en une fraction de seconde» sont nécessaires.

    Dans le sillage du crash d'un Boeing 737 MAX 8 survenu le weekend dernier en Éthiopie, Donald Trump a déploré le fait que les avions soient devenus extrêmement compliqués à piloter.

    «Les avions deviennent beaucoup trop complexes à piloter. On n'a plus besoin de pilotes, il faut des informaticiens du MIT. Je le vois tout le temps dans de nombreux produits. On cherche toujours à en faire plus, même si souvent les vieilles choses simples sont meilleures», a constaté le dirigeant états-unien sur son fil Twitter.

    Selon lui, la complexité «crée un danger» lorsque des «décisions prises en une fraction de seconde» sont nécessaires.

    «Tout cela s'avère très coûteux, mais avec peu de gains. Je ne sais pas pour vous, mais je ne veux pas qu'Albert Einstein soit mon pilote. Je veux d'excellents professionnels de l'aviation autorisés à prendre le contrôle d'un avion facilement et rapidement!», a insisté le chef de la Maison-Blanche.

    Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'est écrasé au sud-est d'Addis-Abeba, sans laisser de survivants. En octobre dernier, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

    Suite à cette catastrophe survenue en Éthiopie, l'Agence fédérale US de l'aviation (FAA) a demandé au groupe Boeing d'effectuer «au plus tard en avril» des changements sur les logiciels et le système de contrôle MCAS, conçus pour éviter les décrochages sur les 737 MAX 8 et MAX 9. Dans le même temps, des pays tels que la Chine, l'Indonésie ou Singapour ont annoncé l'immobilisation des avions concernés. La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et d'autres pays ont fermé leur espace aérien à ce type d'appareils.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    avions de ligne, crash d'avion, sécurité, Boeing 737 MAX, Boeing, Administration fédérale de l'aviation (FAA) des Etats-Unis, Ethiopian Airlines, Massachusetts Institute of Technology (MIT), Donald Trump, États-Unis, Éthiopie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik