International
URL courte
Présidentielle en Algérie (2019) (59)
12353
S'abonner

La partie russe considère les événements en cours en Algérie comme «une affaire strictement intérieure d’un pays ami» et espère que ces problèmes seront résolus dans le cadre d’un dialogue national.

Les événements actuellement en cours en Algérie constituent une affaire intérieure de ce pays nord-africain, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

«Nous considérons les événements qui se déroulent en Algérie comme une affaire strictement intérieure d'un pays ami de la Russie», lit-on dans un commentaire de Mme Zakharova publié sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Selon elle, la partie russe espère que les problèmes auxquels l'Algérie est confrontée seront résolus «dans le cadre d'un dialogue national destiné à assurer la stabilité et les conditions nécessaires pour avancer sur la voie des réformes dans les intérêts du peuple algérien».

Sur fond de protestations de masse qui ont eu lieu en Algérie ces dernières semaines, le Président Abdelaziz Bouteflika a pris la décision de ne pas briguer un cinquième mandat, de reporter les élections programmées pour le 18 avril et de procéder à un vaste remaniement gouvernemental.

Par la suite, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a présenté sa démission au Président Bouteflika, qui a nommé dans la foulée le ministre de l'Intérieur Noureddine Bedoui pour le remplacer.

Dossier:
Présidentielle en Algérie (2019) (59)

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
élection présidentielle, dialogue, protestations, ministère russe des Affaires étrangères, Ahmed Ouyahia, Abdelaziz Bouteflika, Maria Zakharova, Algérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook