Ecoutez Radio Sputnik
    Un panneau avec des photos de Benjamin Netanyahu et de Recep Tayyip Erdogan dans une rue d'Ankara

    Netanyahou, un «tyran» qui «massacre des enfants» selon Erdogan

    © AP Photo / Burhan Ozbilici
    International
    URL courte
    22322

    Recep Tayyip Erdogan a accusé Benjamin Netanyahou d'être un «tyran» qui «massacre des enfants», après que le Premier ministre israélien l'eut traité de «dictateur», en pleine montée de tensions entre les deux dirigeants.

    «Qu'il ne nous donne pas de leçons. Eh Netanyahou, tiens-toi bien. Tu es un tyran», a déclaré le chef de l'Etat turc lors d'un meeting à Ankara, accusant le dirigeant israélien d'avoir «massacré des enfants palestiniens». Netanyahou réplique à la présidence turque et traite Erdogan de «dictateur».

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a crié à la «plaisanterie» devant les accusations de racisme émises à son encontre par la Turquie. 

    Ibrahim Kalin, porte-parole du président turc, avait dénoncé mardi le «racisme flagrant» manifesté selon lui par le Premier ministre israélien. Ce dernier, en pleine campagne électorale, avait déclaré dimanche qu'Israël n'était pas l'État-nation «de tous ses citoyens», mais «uniquement du peuple juif», et donc pas de l'importante communauté arabe et musulmane.

    M.Netanyahou avait réagi dimanche à des propos de la comédienne et mannequin israélienne Rotem Sela qui s'était indignée sur les réseaux sociaux des positions de son gouvernement de droite vis-à-vis de la minorité arabe, représentant 17,5% de la population.

    Rotem Sela, durement attaquée sur les réseaux sociaux, a depuis reçu les marques de sympathie d'une autre comédienne israélienne, Gal Gadot, interprète du blockbuster «Wonder Woman».

    «Il n'y a pas de citoyen de deuxième classe en Israël», a dit M.Netanyahou dans la nuit, «Israël est une démocratie où tous les Israéliens, y compris les près de deux millions d'Arabes, jouissent de l'égalité des droits individuels».

    «Mais Israël est aussi le seul et unique Etat juif», avec l'étoile de David sur son drapeau, l'hébreu pour langue officielle et le droit pour tous les juifs dans le monde de venir vivre en Israël, a-t-il dit.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    tensions, Juifs, musulmans, Rotem Sela, Ibrahim Kalin, Gal Gadot, Benjamin Netanyahu, Recep Tayyip Erdogan, Palestine, Turquie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik