International
URL courte
8178
S'abonner

L’élection présidentielle algérienne a été remise à plus tard en réaction à l’exigence du peuple, a affirmé le vice-Premier ministre et chef de la diplomatie algérienne, Ramtan Lamamra, cité par le site d’informations TSA.

Le Président Bouteflika aurait reporté la tenue de la présidentielle initialement programmée pour le 18 avril pour réagir aux demandes de la population, a annoncé le site d’information Tout sur l’Algérie (TSA), se référant aux propos du vice-Premier ministre et chef de la diplomatie algérienne, Ramtan Lamamra.

«Le message du Président est un développement de portée historique. Il a répondu de manière pressante à la demande de larges franges de la population qui se sont exprimées pacifiquement à travers des marches populaires», a indiqué M.Lamamra.

Selon M.Lamamra, la présence de l’opposition au sein du futur gouvernement est souhaitable.

«Il est souhaitable d’avoir des ministres de l’opposition et de la société civile dans le nouveau gouvernement […]. Si des éléments de l’opposition ou de la société civile veulent y participer, ils sont les bienvenus. On sait qu’il sera plus facile à l’opposition d’intégrer le gouvernement après avoir participé à la conférence», a noté le vice-Premier ministre.

Sur fond de protestations de masse qui ont eu lieu en Algérie ces dernières semaines, le Président, Abdelaziz Bouteflika, a pris la décision de ne pas briguer un cinquième mandat, de reporter la présidentielle prévue pour le 18 avril et de procéder à un vaste remaniement gouvernemental. Par la suite, le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a présenté sa démission à M.Bouteflika, qui a nommé dans la foulée le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, pour le remplacer.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Édouard Philippe «porte tout l'échec» du début de quinquennat selon le président des Républicains
Tags:
report, élection présidentielle, présidentielle algérienne 2019, Abdelaziz Bouteflika, Ramtane Lamamra, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook