Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron et Mohammed VI

    Pourquoi Emmanuel Macron est-il annoncé au Maroc en avril?

    © AP Photo / Pool/Abdeljalil Bounhar
    International
    URL courte
    0 159

    Courant avril, Emmanuel Macron se rendra au Maroc à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle usine du groupe PSA Peugeot-Citroën de Kénitra, annonce le site d’information marocain le Desk. Cette visite officielle serait la deuxième en moins de six mois pour le Président français.

    Le Président Emmanuel Macron se rendra au Maroc au cours du mois d'avril afin d'inaugurer, avec le roi Mohammed VI, la nouvelle usine de PSA Peugeot-Citroën de Kénitra, rapporte le site d'information le Desk. Ce serait la deuxième visite officielle du chef de l'État français après celle effectuée en novembre 2018.

    Selon le site Le 360, la nouvelle usine du géant français de l'automobile, qui a nécessité un investissement de 557 millions d'euros, se consacrera à la production de différents modèles, dont les Peugeot 208. La mise en route de l'usine est prévue pour le mois de juillet 2019. Celle-ci devrait produire 15.000 à 20.000 unités en 2019, pour atteindre une production de 200.000 véhicules en 2020.

    Concernant la création d'emplois que la nouvelle usine générera, le média indique que les effectifs du groupe PSA-Maroc passeront de 350 employés en 2017, à 2.200 d'ici à la fin 2019, en plus des 20.000 emplois indirects qui seront générés.

    Le 15 novembre 2018, Emmanuel Macron s'était rendu au Maroc à l'occasion du lancement la Ligne à grande vitesse reliant Tanger à Casablanca et baptisée d'Al Boraq. La ligne a été inaugurée par ses soins en compagnie du roi Mohammed VI.

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Tags:
    inauguration, visite officielle, visite d'Etat, PSA Peugeot Citroën, roi Mohammed VI du Maroc, Emmanuel Macron, France, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik