International
URL courte
206
S'abonner

Le Président américain a qualifié de «Fake News» les médias qui avaient supposé que, lors de sa récente visite dans l'Alabama, il était accompagné d'un double de sa femme Melania. Selon lui, les médias qui font circuler de telles «théories du complot» se montrent de plus en plus fous.

Donald Trump n'a pas trouvé amusante la théorie évoquée par des invitées de l'émission «The View» qui, sur les ondes de la chaîne ABC, ont émis l'hypothèse que Melania Trump avait été remplacée par son sosie, lors de la visite présidentielle dans l'Alabama suite à une puissante tornade qui a fait des dizaines de morts.

L'une des invitées a ainsi jugé que la femme aux côtés de Trump était plus petite que Melania et, par les traits de son visage, ne lui ressemblait guère. Une autre invitée a suggéré que la Première dame portait peut-être des chaussures plates. Plusieurs internautes, comparant des images du couple présidentiel, ont, eux aussi, pensé à l'existence d'un double.

​Toutes ses spéculations ont indigné le Président, qui a accusé les médias propageant ces fausses nouvelles d'avoir truqué les photos de sa femme.

«Les Fake News ont photoshoppé des images de Melania et ont ensuite propagé des théories du complot selon lesquelles ce n'était pas elle à mes côtés dans l'Alabama et en d'autres lieux. Ils deviennent de plus en plus fous», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Rappelons que, fin janvier, The Daily Telegraph avait présenté ses excuses à la Première dame américaine et lui avait versé un dédommagement, après un dépôt de plainte par cette dernière accusant le quotidien britannique de diffusion de fausses informations relatives à sa vie privée.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
Tags:
sosie, Melania Trump, Donald Trump, Alabama, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook