Ecoutez Radio Sputnik
    L'approvisionnement en électricité en parti rétabli à Caracas

    Pour Maduro, le blackout à Caracas est une «attaque terroriste de l’administration Trump»

    © Sputnik . Eva Mari Uskategi
    International
    URL courte
    7222

    Le gouvernement américain a orchestré les actions visant à causer des perturbations dans le réseau d'alimentation électrique du Venezuela, a déclaré le Président vénézuélien Nicolas Maduro.

    Lors d'une prise de parole retransmise en direct via Periscope, Nicolas Maduro a affirmé que la récente attaque ayant pour objectif de perturber le réseau d'alimentation électrique du Venezuela avait été dirigée depuis deux villes américaines, à savoir de Houston (Texas) et de Chicago (Illinois).

    «La cyberattaque contre le réseau d'alimentation électrique du Venezuela constitue un acte terroriste perpétré par le gouvernement des États-Unis contre le peuple vénézuélien. Or, le peuple vénézuélien est sorti vainqueur de cette attaque terroriste de l'administration de Donald Trump et maintenant, nous sommes prêts à aller de l'avant», a-t-il fustigé.

    D'après le Président vénézuélien, c'est le conseiller du Président américain sur la sécurité nationale John Bolton en personne qui est derrière l'attaque.

    «C'était la plus grande cyberattaque jamais survenue sur la planète Terre», a-t-il tenu à souligner.

    Le Président a également indiqué que les autorités vénézuéliennes comptaient désormais mettre en place un commandement militaire en vue de protéger tous les sites d'importance stratégique. Le commandement, a-t-il poursuivi, comprendra quatre départements chargés de superviser le fonctionnement de ces sites et de les protéger contre d'éventuelles cyberattaques et sévices physiques.

    Sur fond de pannes massives d'électricité survenues dans 21 des 23 États du Venezuela et à Caracas, le Président vénézuélien Nicolas Maduro a dénoncé le 8 mars une «guerre énergétique» lancée par son voisin nord-américain, et suspecte un sabotage de la principale centrale vénézuélienne.

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Encore un pays européen qui promet de transférer son ambassade en Israël à Jérusalem
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Tags:
    blackout, Donald Trump, Nicolas Maduro, Caracas, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik