International
URL courte
5112
S'abonner

Menés dans la zone du camp Baghoz, dans la banlieue est du gouvernorat de Deir ez-Zor des récents raids de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont entraîné la mort de plusieurs civils, pour la plupart des femmes et des enfants, écrit l'agence de presse Sana.

À en croire l’agence syrienne, qui se réfère à ses sources à Deir ez-Zor, des frappes de la coalition internationale, effectuées dans la partie est du gouvernorat dans la zone du camp de Baghoz, «sous prétexte de lutter contre les terroristes de Daech*», ont causé la mort des plusieurs civils, pour la plupart des femmes et des enfants.

Auparavant, les troupes arabo-kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis, avaient déclaré avoir repris le 1er mars, l'opération contre le dernier bastion de Daech*, Baghouz, dans le sud-est de la Syrie.

Le 27 février, le porte-parole des FDS a déclaré que quelque 15.000 personnes avaient quitté cette zone depuis le 9 février. Selon les informations des Forces démocratiques syriennes, la majorité des terroristes qui se trouvent actuellement à Baghouz sont des étrangers, ils ont creusé des tunnels défensifs.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Tags:
coalition anti-Daech, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook