Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdoğan

    Le terroriste de Christchurch a visité la Turquie deux fois, selon Erdogan

    © AP Photo / Burhan Özbilici
    International
    URL courte
    991

    L’auteur d’au moins une des fusillades de Christchurch s’est rendu deux fois en Turquie, a déclaré vendredi Recep Tayyip Erdogan. En annonçant une enquête menée par Ankara, il a appelé la Nouvelle-Zélande à poursuivre le tireur en justice.

    Le Président turc a déclaré que l'Australien Brenton Tarrant, auteur d'au moins une des fusillades vendredi dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, s'était rendu deux fois en Turquie, reporte ce samedi l'agence turque Anadolu.

    «L'auteur de l'attentat en Nouvelle-Zélande a visité la Turquie deux fois […] Une enquête est en cours afin d'établir ses liens en Turquie. Mais nous voulons que la Nouvelle-Zélande le poursuive aussi en justice et qu'il reste incarcéré», a-t-il affirmé.

    Selon lui, le premier déplacement du terroriste en Turquie a duré trois jours tandis que lors de sa deuxième visite il y a passé 40 jours.

    En dénonçant cette tuerie de masse, M.Erdogan a déclaré que «le criminel doit être puni».

    Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a saisi vendredi les services de renseignement afin de discuter du déplacement de Brenton Tarrant en Bulgarie en novembre dernier. Selon le procureur général du pays, Sotir Tsatsarov, le terroriste est parti le 15 novembre pour la Roumanie avant de se rendre en Hongrie, au Monténégro et en Serbie.

    Des tirs ont retenti le vendredi 15 mars dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. La police a désamorcé plusieurs explosifs artisanaux découverts dans des véhicules garés à proximité. Cette attaque a fait 49 morts et des dizaines de blessés. Plus tard, la diplomatie saoudienne a annoncé que l'un de ses deux ressortissants blessés était décédé.

    L'auteur présumé d'au moins une des fusillades, Brenton Harrison Tarrant, a été inculpé de meurtres et sera maintenu en détention provisoire jusqu'à sa comparution devant la Haute Cour le 5 avril prochain.

    Dans son «manifeste», Brenton Tarrant a qualifié le Président turc de «pire ennemi» et de «leader du plus grand groupe musulman en Europe».

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    attentat, Recep Tayyip Erdogan, Bulgarie, Turquie, Australie, Serbie, Nouvelle-Zélande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik