Ecoutez Radio Sputnik
    Christchurch: un témoin annonce avoir essayé de détourner l’attention de l’assaillant / image d'illustration

    Christchurch: un témoin annonce avoir essayé de détourner l’attention de l’assaillant

    © REUTERS / Mohammad Ponir Hossain
    International
    URL courte
    Attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande (15)
    393
    S'abonner

    L’un des témoins de l’attaque meurtrière dans une des mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch a affirmé avoir tenté de détourner l’attention de l’assaillant, lorsqu’il a commencé à tirer.

    Une fois que l'attaque a été lancée dans une des mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, un des témoins a essayé de détourner l'attention de l'assaillant pour pouvoir sauver la vie d'autres personnes, selon le portail d'information local Newshub.

    Abdul Aziz, témoin de la fusillade meurtrière, se trouvait à l'intérieur de la mosquée avec ses quatre enfants au moment où il a pris la décision soudaine de se précipiter vers la sortie pour affronter le tireur présumé alors que des personnes s'échappaient. Aziz a pris une des armes de l'assaillant et l'a chassé.

    «Il a pris une autre arme à feu, l'a braquée sur moi et a commencé à me tirer dessus. Je voulais qu'il me poursuive sur le parking, cela aurait permis de sauver plus de personnes dans la mosquée, mais il ne m'a probablement pas vu», a estimé Abdul Aziz.

    Comme les balles continuaient à cribler la mosquée, il a tenté de détourner l'attention de l'assaillant. Ayant ramassé l'arme déchargée, il s'est mis à crier «Je suis à l'extérieur, viens à l'extérieur».

    Lorsque le tireur a regagné sa voiture, Aziz a jeté l'arme contre le véhicule et en a brisé une vitre. Le tireur aurait eu peur et se serait enfui. Aziz a essayé de poursuivre l'assaillant, mais peine perdue.

    Des tirs ont retenti le vendredi 15 mars dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. La police a désamorcé plusieurs explosifs artisanaux découverts dans des véhicules garés à proximité. Cette attaque a fait 49 morts et des dizaines de blessés. Plus tard, la diplomatie saoudienne a annoncé que l'un de ses deux ressortissants blessés était décédé.

    L'auteur présumé d'au moins l'une des fusillades, Brenton Harrison Tarrant, a été inculpé de meurtres et sera maintenu en détention provisoire jusqu'à sa comparution devant la Haute Cour le 5 avril prochain.

    Dossier:
    Attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande (15)
    Tags:
    arme à feu, assaillants, Christchurch, Nouvelle-Zélande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik