International
URL courte
Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (43)
5425
S'abonner

Le crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines, qui a provoqué la mort de 157 personnes, avait une vitesse inhabituellement élevée après son décollage et avait demandé l’autorisation de s’élever rapidement avant de disparaître des radars, a déclaré à Reuters une source ayant écouté l’enregistrement des contrôleurs aériens.

De nouveaux détails sur la catastrophe du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines ont été rendus publics par une source s'exprimant sous couvert d'anonymat, citée par Reuters. Elle a eu accès à l'enregistrement des aiguilleurs du ciel.

D'après elle, avant que les pilotes ne fassent état de problèmes et demandent l'autorisation de s'élever rapidement, la vitesse de l'appareil était trop élevée.

Selon l'enregistrement en question, une voix dans le cockpit du Boeing a demandé de grimper à l'altitude de 14.000 pieds, mais l'avion a disparu des radars à 10.800 pieds, après avoir amorcé un demi-tour à droite, en raison de ce que le pilote a décrit comme un problème de commande de vol, a déclaré la source.

Selon Reuters, les enquêteurs n'ont pour le moment fait aucun commentaire.

Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'est écrasé au sud-est d'Addis-Abeba sans laisser de survivants. En octobre dernier, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

Dossier:
Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (43)

Lire aussi:

La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
détails, enregistrement, crash d'avion, Boeing 737 MAX 8, Ethiopian Airlines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook