Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    Manifestations en Algérie: Moscou hostile à toute ingérence extérieure

    © Sputnik . Alexei Filippov
    International
    URL courte
    11342

    La Russie est hostile à toute ingérence dans les processus qui se déroulent actuellement en Algérie, a fait savoir le ministre russe des Affaires étrangères lors d’un entretien avec son homologue algérien à Moscou.

    La partie russe suit attentivement les événements en cours en Algérie et se prononce contre toute ingérence extérieure dans la situation, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    «Nous sommes bien sûr préoccupés par les événements qui se déroulent actuellement dans votre pays. Nous voyons des tentatives d'attiser les tensions et nous nous prononçons contre toute ingérence dans ces processus», a fait savoir le chef de la diplomatie russe au cours d'un entretien avec son homologue algérien Ramtane Lamamra en visite à Moscou.

    Dans le même temps, M.Lavrov a espéré que les autorités et le peuple algériens parviendraient à résoudre les problèmes auxquels faisait face leur pays en toute conformité avec la Constitution.

    Précédemment, les médias avaient fait état de plus de 70 interpellations lors des manifestations provoquées par la décision des autorités algériennes de reporter l'élection présidentielle.

    La semaine dernière, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a souligné que les événements en cours en Algérie constituaient pour Moscou «une affaire strictement intérieure d'un pays ami».

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    élection présidentielle, ingérence, protestations, interpellation, Ramtane Lamamra, Sergueï Lavrov, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik