Ecoutez Radio Sputnik
    Rome

    Le Maroc contre-attaque sur les accusations italiennes au sujet du meurtre d’Imane Fadil

    CC0 / Unsplash
    International
    URL courte
    387

    L’ambassade du Maroc à Rome a annoncé une action en justice pour diffamation contre une ex-députée italienne d’origine marocaine, ayant accusé le royaume chérifien d’être responsable du meurtre d’Imane Fadil, une mannequin ayant témoigné dans le procès Rubygate, de l’ex-chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi.

    L'ambassade du Maroc en Italie a annoncé dans un communiqué, le lundi 18 mars, sa décision d'ester en justice Souad Sbai, ex-députée italienne d'origine marocaine, suite à ses déclarations accusant le Maroc d'être derrière l'assassinat de la mannequin marocaine Imane Fadil. La défunte était un des témoins dans le procès Rubygate de l'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi. Selon la presse italienne, Imane Fadil aurait été probablement empoisonnée avec des substances radioactives.

    De prime à bord, le communiqué de l'ambassade marocaine rappelle que Mme Sbai avait déclaré au quotidien italien La Repubblica que «Pour la mort d'Imane Fadil, suivez la piste marocaine, ils savent utiliser le poison».

    «Mme Sbai profère de graves accusations contre le royaume du Maroc et ses institutions, notamment diplomatiques, en liaison avec l'affaire du décès d'Imane Fadil», a indiqué le communiqué. «Elle avance des informations mensongères, manipule les faits et se substitue à la justice italienne alors même que l'autopsie de la victime n'est pas encore réalisée», a-t-il ajouté.

    Réagissant aux propos de l'ex-députée, jugés diffamatoires, «l'ambassade du royaume du Maroc à Rome a intenté une action contre l'intéressée, auprès du tribunal de Rome, pour diffamation et propagation d'informations mensongères visant à ternir l'image du pays», a souligné le communiqué.

    En portant cette affaire devant le tribunal de Rome, «l'ambassade du royaume du Maroc rejette donc toutes les accusations et insinuations proférées à son encontre et fait pleinement confiance à la justice italienne pour établir la vérité dans cette affaire», a conclu la même source.

    Âgée de 33 ans, Imane Fadil est décédée le 1er mars après avoir été hospitalisée le 29 janvier dernier dans les environs de Milan. Selon le quotidien Corriere della Sera, citant des sources proches du dossier, elle a été empoisonnée avec des substances radioactives. Le procureur de Milan, Francesco Greco, a annoncé l'ouverture d'une enquête.

    En 2012, Imane Fadil avait témoigné dans le cadre du procès du scandale sexuel Rubygate, portant sur les soirées libertines que l'ex-chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, organisait dans sa villa à Arcore, dans les environs de Milan.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    L’Iran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»
    Tags:
    radiation, matières toxiques, décès, radioactivité, Maroc, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik