Ecoutez Radio Sputnik
    Justin Trudeau

    Terrorisme: pour Trudeau, les dirigeants mondiaux portent «une part de responsabilité»

    © AFP 2019 Lars Hagberg
    International
    URL courte
    Attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande (15)
    191010
    S'abonner

    Après le massacre de Christchurch, le Premier ministre canadien a dénoncé la facilité avec laquelle certains leaders du monde «s’approprient des idées extrémistes».

    Les dirigeants mondiaux portent «une part de responsabilité» dans la multiplication des tueries qui font des victimes innocentes dans divers coins de la planète, a estimé le Premier ministre canadien Justin Trudeau dans le sillage de l'attaque terroriste contre deux mosquées à Christchurch qui avait fait 50 morts vendredi dernier.

    «Des massacres qui ciblent les communautés religieuses, des attentats terroristes, c'est une honte. Et malheureusement, les dirigeants du monde portent une part de responsabilité. Une responsabilité que nous ne pouvons plus nier simplement en pointant les autres du doigt», a déclaré M.Trudeau intervenant devant la Chambre des communes.

    Pour le chef du gouvernement canadien, certains hommes politiques «courtisent ceux qui tiennent des propos haineux», la haine étant pour eux «un sentiment qu'ils peuvent exploiter».

    «J'aimerais dire ceci aux politiciens et aux leaders du monde: la politique tendancieuse, la facilité avec laquelle certains choisissent de s'approprier des idées extrémistes — il faut que ça arrête […]. Je suis tanné d'envoyer "nos pensées et nos prières"», a souligné le Premier ministre.

    Bien que M.Trudeau ait évité de citer des noms, ses propos semblent faire écho aux critiques émises récemment à l'égard de Donald Trump en raison de son «silence» au sujet de la montée des suprémacistes blancs aux États-Unis. Il a également dénoncé la flambée de la «rhétorique toxique» dans la vie courante et sur les réseaux sociaux:

    «Que ce soit antisémite, islamophobe, contre les Noirs, contre les Autochtones, contre les femmes ou contre les gays, cette rhétorique est dangereuse, haineuse et vile», a statué le Premier ministre canadien.

    Il a rappelé qu'Ottawa avait pris «des mesures importantes» afin de combattre la discrimination et la haine, dont l'intensification des enquêtes visant les groupes de propagandes haineuses ainsi que l'augmentation du financement pour assurer la protection des lieux de culte.

    Dossier:
    Attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande (15)

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    haine, discrimination, islamophobie, réseaux sociaux, suprémacisme blanc, fusillade, tuerie, Donald Trump, Justin Trudeau, Christchurch, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik