International
URL courte
Crash d'un Boeing de Lion Air en Indonésie (21)
293
S'abonner

Un troisième pilote, qui se trouvait dans le cockpit, aurait aidé l’équipage du Boeing 737 MAX 8 de Lion Air à rétablir le contrôle de l’avion la veille de la catastrophe de ce même appareil au large de l’Indonésie en octobre 2018.

Un pilote en congé, qui accompagnait l’équipage du Boeing 737 MAX 8 de Lion Air un jour avant qu’il s’abîme en mer au large de l’Indonésie en octobre 2018, a aidé les pilotes à rétablir le contrôle de l’appareil, annoncent les médias.

Selon Bloomberg, qui se réfère à deux sources proches de l’enquête sur le crash du Boeing de Lion Air, ce troisième pilote a correctement identifié le problème rencontré par l’équipage de Lion Air et leur a expliqué comment désactiver le système de contrôle de vol défectueux et épargner l’avion qui reliait alors Bali à Jakarta. Cette information a été confirmée par l’agence Reuters.

Quand ce même appareil a décollé le lendemain de Jakarta avec un autre équipage, les pilotes ont rencontré les mêmes problèmes techniques, mais n’ont pas eu le temps de trouver une solution. Le Boeing s’est abîmé en mer et les 189 personnes qui se trouvaient à bord ont péri.

Selon l’enquête, le crash a été provoqué par un dysfonctionnement du système anti-décrochage MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) censé compenser certaines caractéristiques de maniabilité du Boeing 737 MAX 8 doté de moteurs plus gros et plus lourds que ceux équipant les 737 d'ancienne génération. Après l’installation de ce système de stabilisation en vol, le groupe Boeing n’a ni organisé de cours spéciaux pour les pilotes pour les familiariser avec ce dispositif ni n’a ajouté sa description dans les manuels de bord.

Le 10 mars, un autre Boeing 737 MAX 8 appartenant à Ethiopian Airlines s'est écrasé en Éthiopie, tuant les 157 personnes originaires de 35 pays. Les causes de l'accident restent à déterminer. À la suite de ces tragédies, la plupart des pays et compagnies aériennes du monde ont immobilisé leurs appareils 737 MAX 8 ou leur ont fermé leur espace aérien.

Dossier:
Crash d'un Boeing de Lion Air en Indonésie (21)

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Tags:
pilote, enquête, crash d'avion, MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), Boeing 737 MAX 8, Lion Air, Bali, Jakarta, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook