International
URL courte
1163
S'abonner

Le Front de libération nationale (FLN), parti qui dirige l'Algérie depuis l'indépendance, a apporté son soutien au mouvement populaire dans le pays, rapporte mercredi l'agence Algérie Presse Service (APS).

Le parti algérien au pouvoir FLN a exprimé mercredi son «plein soutien» aux protestataires qui manifestent depuis près d'un mois dans plusieurs villes du pays nord-africain, selon l'agence Algérie Presse Service qui se réfère au chef de file du FLN Mouad Bouchareb.

«Aujourd'hui, le peuple défend l'Algérie dans des manifestations pacifiques. Le peuple a réclamé le changement et le Président y a répondu avec sincérité en prônant un changement de système et une Algérie nouvelle», a déclaré M.Bouchareb au terme d'une réunion à huis clos de la direction du parti.

Précédemment, le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général Ahmed Gaïd Salah, avait salué «les hauts faits aux objectifs nobles et aux intentions pures» du peuple algérien qui proteste contre le maintien au pouvoir du Président Abdelaziz Bouteflika.

Pour sa part, le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), influente formation de la coalition gouvernementale, Seddick Chihab a statué que la «candidature du Président Abdelaziz Bouteflika à un nouveau mandat était une énorme erreur».

Le vice-Premier ministre Ramtane Lamamra a réaffirmé mercredi que le Président Bouteflika remettrait le pouvoir à un successeur démocratiquement élu après la mise au point d'une nouvelle Constitution approuvée par le peuple.

Lire aussi:

Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Tags:
soutien, protestations, Front de libération nationale (FLN) algérien, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Mouad Bouchareb, Ahmed Gaïd Salah, Abdelaziz Bouteflika, Ramtane Lamamra, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook