International
URL courte
193411
S'abonner

Le Président tchèque Milos Zeman a accusé le Président turc Recep Tayyip Erdogan de vouloir islamiser la Turquie ce qui explique, selon lui, les liens que ce pays a noués avec les terroristes de Daech* et ses attaques contre les Kurdes.

La Turquie est proche des radicaux islamiques de Daech* ce qui la fait attaquer les Kurdes, a déclaré mardi le Président tchèque Milos Zeman dans une intervention diffusée par plusieurs chaînes de télévision.

«Pourquoi attaquent-ils les Kurdes? Parce qu’ils [la Turquie, ndlr] sont des alliés de fait de Daech*. Il y a des informations selon lesquelles la Turquie, qui est membre de l’Otan et veut adhérer à l’UE, a joué le rôle d’intermédiaire lors de certaines opérations d’approvisionnement de Daech* alors que ce groupe occupait de vastes territoires en Syrie et en Irak. Il s’agissait notamment de l’exportation de pétrole et d’autres opérations logistiques», a indiqué M.Zeman.

Selon le chef de l’État tchèque, le Président Erdogan mise sur l’islamisation de la Turquie.

«Ce n’est plus l’État laïc de Kemal Atatürk, mais un État qui promeut l’idéologie islamique. Il en découle logiquement qu’il est proche des radicaux islamiques et qu’il attaque les Kurdes», a-t-il ajouté.

L’ambassade de Turquie à Prague a rejeté mercredi ces accusations, d’après le site d’actualité tchèque Aktualne.

Le Président Erdogan avait précédemment indiqué qu’Ankara était prêt à prendre la place des États-Unis dans la lutte contre les terroristes en Syrie.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Tags:
accusations, Daech, Recep Tayyip Erdogan, Milos Zeman, Irak, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook