International
URL courte
18455
S'abonner

Le parti Fidesz du Premier ministre hongrois Viktor Orban a été temporairement exclu du groupe Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen.

Le groupe Parti populaire européen (PPE, droite) a suspendu mercredi le Fidesz, parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban, au Parlement européen, a annoncé le président du groupe PPE Joseph Daul (LR).

La proposition a été adoptée par 190 voix, alors que trois personnes ont voté contre. 

Les membres du Fidesz ne pourront plus participer aux réunions et n'auront pas le droit de vote, a précisé M.Daul.

Le chef de file pour les élections européennes du PPE, Manfred Weber, a ensuite précisé qu'il ne s'agissait pas d'une exclusion et que cette question serait examinée après la fin des travaux de la commission d'évaluation présidée par l'ancien président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

Le directeur de cabinet de Viktor Orban, Janos Lazar, avait précédemment affirmé que le Fidesz quitterait de lui-même le PPE au nom de la «dignité nationale», si la suspension était effectivement décidée.

Treize partis membres du PPE originaires de dix pays ont réclamé début mars «l'exclusion ou la suspension» du Fidesz après que le Premier ministre Orban s'est attaqué à Jean-Claude Juncker dans le cadre de sa campagne pour les élections européennes. Sur une affiche déployée par le Fidesz pendant la campagne électorale, on voyait le président de la Commission européenne aux côtés du milliardaire américano-hongrois George Soros, avec comme slogan: «Vous aussi avez le droit de savoir ce que Bruxelles vous prépare». Budapest accuse Bruxelles de vouloir imposer des réfugiés sur son territoire.

Plus tard, M.Orban a présenté ses excuses, tout en refusant de renoncer à sa position concernant les migrants et la protection de la culture chrétienne.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré mercredi à la radio Deutschlandfunk avoir conseillé au groupe du PPE d'exclure le Fidesz.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19
La vidéo d'un camion fou ayant foncé sur la terrasse d’un restaurant en Gironde
Tags:
droite, suspension, Fidesz, Parlement européen, Parti populaire européen (PPE), Manfred Weber, Joseph Daul, Viktor Orban, Bruxelles, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook