Ecoutez Radio Sputnik
    Exxon Mobil

    En raison de la crise politique, un géant américain aurait suspendu le dialogue avec Alger

    © AP Photo / Pat Sullivan. File
    International
    URL courte
    4122

    Les discussions entamées depuis plusieurs mois entre Exxon Mobil et la société algérienne d'hydrocarbures Sonatrach sur le développement d’un champ gazier ont été suspendues la semaine dernière, selon des sources citées par Reuters. Les raisons en seraient la crise politique en Algérie et ses conséquences sur la pérennité du PDG de Sonatrach.

    En raison des manifestations populaires qui se déroulent depuis le 22 février en Algérie, le géant pétrolier américain Exxon Mobil a suspendu, «au moins temporairement», les discussions avec la compagnie nationale algérienne d'hydrocarbures Sonatrach sur le développement d'un champ gazier, selon des sources citées par l'agence de presse Reuters. L'échec est dû à l'avenir incertain d'Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de la Sonatrach, en cas de départ du Président Abdelaziz Bouteflika du pouvoir, ont précisé les mêmes sources.

    La semaine dernière à Houston, au Texas, des responsables d'Exxon Mobil et de Sonatrach se sont réunis, selon ces sources, pour discuter en détail du partenariat portant sur le développement d'un champ gazier dans le bassin d'Ahnet, dans le sud-ouest de l'Algérie. «Cependant, Exxon a préféré opter pour une suspension des discussions, au moins temporairement, à cause de la vague de manifestations qui touche l'Algérie et qui demande le départ du président Bouteflika», ont-elles ajouté d'après Reuters.

    L'échec de ces pourparlers serait également dû au sort qui attendrait l'actuel PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, si le chef de l'État venait à quitter le pouvoir sous la pression de la rue. Pour ces sources, compte tenu du fait que M.Ould Kaddour a été nommé par le Président Bouteflika, il est tout à fait plausible que leurs avenirs soient intimement liés. «À la minute même où Bouteflika quittera le pouvoir, Ould Kaddour sera viré», ont-elles affirmé.

    En mai 2018, Sonatrach avait annoncé l'acquisition de la raffinerie italienne d'Exxon Mobil à Augusta, dans le Nord de Syracuse, en Sicile. Depuis cette acquisition, les deux compagnies ont entamé des discussions dans le cadre de l'approfondissement des relations de coopération, notamment dans le domaine de l'exploitation des gisements.

    Lire aussi:

    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Les ouvriers travaillant à Notre-Dame ont gravement violé une interdiction explicite
    Tags:
    suspension, gisement de gaz, dialogue, élection présidentielle, manifestation, ExxonMobil, Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik