Ecoutez Radio Sputnik
    Police grecque

    Une grenade déposée au consulat de Russie près d’Athènes

    © REUTERS / Alkis Konstantinidis
    International
    URL courte
    0 525

    Un objet suspect, qui s’est avéré être une grenade, a été découvert dans la cour du consulat de Russie à Athènes, a annoncé à Sputnik l'ambassade de Russie en Grèce. La grenade n'a pas explosé.

    Un engin explosif a été déposé au poste de police près du consulat de Russie à Athènes, a annoncé à Sputnik l'ambassade de Russie en Grèce.

    «Ce soir, deux inconnus à moto, passant devant la section consulaire de l'ambassade de Russie, ont lancé un engin explosif sur un poste de police situé à proximité de la section consulaire de l'ambassade», a déclaré la représentation diplomatique.«Des dommages matériels mineurs ont été infligés. Les autorités grecques enquêtent», a ajouté le porte-parole de l'ambassade.    

    La grenade n'a pas explosé. La police a bouclé le bâtiment de la mission diplomatique russe.    

    Au moment des faits, le consulat était fermé. 

    La police enquête sur un lien éventuel entre cet incident et une moto brûlée, découverte plus tard dans le centre d'Athènes.

    Le ministre grec des Affaires étrangères, Geórgios Katroúgalos, ainsi que le secrétaire général de l'Association grecque des policiers, ont condamné l'attaque contre la section consulaire de l'ambassade de Russie.

    La chaîne grecque SKAI a initialement annoncé que vers 4 heures du vendredi matin une grenade a été déposée sur le territoire du consulat de Russie près d’Athènes, à Chalándri. L'ambassade confirme l'information de la chaîne.

    Lire aussi:

    L'ex-Président égyptien Mohamed Morsi est décédé lors d'une comparution au tribunal
    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    Tags:
    grenade, consulat, Athènes, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik