Ecoutez Radio Sputnik
    Salaires

    Quels sont les secteurs qui payent le plus au Maroc en 2019? Un classement publié

    © Sputnik . Vladimir Trefilov
    International
    URL courte
    236
    S'abonner

    Le cabinet Michael Page a rendu public une étude sur les rémunérations au Maroc pour l’année 2019. Selon ce rapport, le métier de commercial décroche la première place en termes de taux de recrutement et de niveau de salaire. Il est suivi par celui de financier. Ce classement s’explique par les transformations qui s’opèrent dans l’économie du pays.

    Les commerciaux, banquiers et comptables sont les mieux rémunérés au Maroc sur l'année 2019, selon une étude réalisée par le cabinet de recrutement Michael Page.L'étude se base sur l'expérience et les témoignages de plusieurs milliers de cadres employés dans une centaine d'entreprises marocaines et étrangères.

    Selon les résultats publiés dans le rapport, les commerciaux sont les mieux lotis puisqu'ils sont très recherchés quelque soit le secteur d'activité et leur salaire augmente quelque soit le niveau de qualification.

    L'étude explique les raisons de cette explosion dans le recrutement de commerciaux, ainsi que cette tendance à la hausse de leur salaire: «face aux nouveaux enjeux auxquels sont confrontées les entreprises (transformations numérique et énergétique, mondialisation, positionnement sur des produits à forte valeur ajoutée…), les besoins en commerciaux sont importants». «La tension est par conséquent accrue, sur le marché, avec des candidats en position de force, plus enclins à négocier, voire à refuser des propositions, ce qui favorise également l'inflation sur les salaires», précise-t-elle. Deux tableaux contenus dans l'étude rendent compte de la rémunération des commerciaux dans les domaines de l'industrie et des hautes technologies de l'information. Les salaires sont donnés en dirham [monnaie marocaine, 1 euro vaut environ 11 dirhams, ndlr].

    Concernant les métiers de la finance, notamment dans la banque, la comptabilité et le contrôle de gestion, le rapport indique que les «mutations liées tant à l'évolution des pratiques de leurs clients qu'aux nouvelles réglementations», obligent les entreprises et les établissements bancaires à s'adapter. Ceci dynamise le marché de l'emploi pour les financiers. «En position de force […] la rareté de certains profils s'intensifie», précise-t-il. Dans cette situation les recruteurs n'ont pas d'autres choix que celui de proposer des salaires de plus en plus attrayants afin d'attirer les meilleurs éléments et de les fidéliser. Un tableau publié dans le rapport rend compte des rémunérations des dirigeants dans le domaine de la finance.

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    finances, mission commerciale, recrutement, salaire, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik