Ecoutez Radio Sputnik
    Un soldat US à Manbij, en Syrie

    Trump récupère les victoires de Moscou et Damas face à Daech, selon une députée syrienne

    © AP Photo / Hussein Malla
    International
    URL courte
    28530
    S'abonner

    Lorsque Washington affirme avoir vaincu Daech* en Syrie, il ne fait que s'approprier les succès de la Russie et de la Syrie dans la lutte contre les terroristes, a déclaré à Sputnik la députée du parlement syrien Ashfaq Abbas.

    Malgré les récentes déclarations de la Maison-Blanche, les victoires sur Daech* sont le fait de la Russie et de la Syrie, estime la parlementaire syrienne Ashfaq Abbas.

    «Si nous comptions combien de fois les États-Unis ont prétendu avoir vaincu Daech*, ce serait plus d'une douzaine de fois. Je pense que c'est une déclaration politique sans rapport avec la réalité et dont le but est de frapper l'opinion publique», a-t-elle indiqué.

    La députée a supposé qu'à l'aide de telles déclarations, Donald Trump cherchait à augmenter son taux de popularité à l'approche des élections présidentielles américaines de 2020.

    «Les États-Unis veulent récolter les fruits des succès des autres pays. Ce sont l'armée syrienne et les Forces aérospatiales russes qui ont lutté contre Daech*, et non les Américains».

    Pour rappel, la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé ce vendredi à des journalistes que «le Califat de Daech* [était] détruit à 100%» en Syrie.
    Afin de justifier ses propos, le Président américain a montré aux journalistes, sur le tarmac de l'aéroport de Palm Beach, deux cartes des territoires syriens, représentant la situation avant et après les actions militaires de l'armée américaine, qui y a débarqué en 2014. Les positions des terroristes étaient absentes sur l'une des deux.

    En décembre 2018, le Président Trump avait annoncé que les États-Unis avaient éliminé les djihadistes du territoire syrien. Plus tard, il a ordonné le retrait des troupes américaines stationnées en Syrie. Le 20 mars, le dirigeant a dit compter réduire la présence militaire américaine à 400 personnes, sans préciser pour quelle période elles y resteraient.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Daech, Donald Trump, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik