International
URL courte
34434
S'abonner

Emmanuel Macron a réagi à la déclaration des FDS, qui avaient proclamé plus tôt dans la journée la chute du dernier fief de Daech* en territoire syrien. Le Président français a salué ces résultats, mais a également souligné la nécessité de continuer la lutte contre le terrorisme.

Suite à l'annonce par les Forces démocratiques syriennes de la chute du dernier bastion de Daech* en Syrie, le Président français a salué ce samedi la «détermination» avec laquelle la coalition internationale et ses partenaires ont combattu les terroristes.

Après avoir pointé qu'«un danger majeur pour notre pays [était] éliminé», Emmanuel Macron a en outre souligné, à l'unisson avec les autres dirigeants, qui ont également réagi à cette victoire, que la lutte contre les groupes terroristes devait se poursuivre.

Ces déclarations ont provoqué un florilège de réactions différentes sur la Toile. Certains ont prévenu qu'il était prématuré de parler d'une victoire, précisant que l'idéologie de ce groupe terroriste n'était pas éradiquée.

D'autres ont émis des critiques, évoquant le fait qu'il fallait lutter d'abord contre les ennemis sur son propre territoire.

Enfin, un dernier groupe a qualifié ces résultats de «grande victoire».

Plus tôt ce samedi 23 mars, les Forces démocratiques syriennes ont annoncé la chute du dernier bastion syrien de Daech* à Baghouz.

La Première ministre britannique, Theresa May, a déjà salué ce samedi comme une «étape historique» de la chute de Daech*, appelant à poursuivre le combat contre les djihadistes.

Auparavant, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis, avaient déclaré avoir repris le 1er mars, l'opération contre le dernier bastion de Daech*, Baghouz, dans le sud-est de la Syrie. Le 27 février, le porte-parole des FDS a déclaré que quelque 15.000 personnes avaient quitté cette zone depuis le 9 février.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Neuf mineurs ont été interpellés dans l'affaire Yuriy
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Tags:
cellule terroriste, lutte, victoire, danger, guerre, Daech, Emmanuel Macron, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook