International
URL courte
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)
13974
S'abonner

L’opposant vénézuélien Juan Guaido s'est vu interdire par le contrôleur général de la République d’occuper un poste dans la fonction publique pendant 15 ans, a annoncé ce jeudi aux journalistes Elvis Amoroso. En outre, Juan Guaido a été révoqué de son poste de président du parlement.

Le contrôleur général de la République bolivarienne du Venezuela a interdit à l'opposant Juan Guaido d'occuper un poste dans la fonction publique pendant 15 ans, soit le maximum prévu par la loi, a annoncé ce jeudi aux journalistes Elvis Amoroso. Juan Guaido a été également révoqué de son poste de président du parlement.

Dans une déclaration à la presse, le contrôleur général a précisé qu'il s'était guidé sur «la loi contre la corruption» pour décider «d'interdire l'exercice de toute fonction élective à Juan Guaido pour la durée maximum prévue par la loi».

Elvis Amoroso a constaté l'existence d'incohérences dans les déclarations financières de Juan Guaido et ses dépenses ne correspondant pas à son niveau de revenus.

La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a alors reconnu comme «Président par intérim».

Dossier:
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
Tags:
prestation de serment, fonction publique, revenus, journalistes, dépenses, crise politique, déclaration, opposition, Juan Guaido, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook