International
URL courte
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)
4370
S'abonner

Arrêté la semaine dernière, le proche collaborateur de Juan Guaido Roberto Marrero a été placé en détention provisoire, selon les médias latino-américains.

La justice vénézuélienne a ordonné de mettre en détention provisoire Roberto Marrero, conseiller du leader de l’opposition Juan Guaido, interpellé la semaine dernière pour détention d’armes à son domicile, rapporte le journal Nacional qui cite l’avocat de l’intéressé, Joel Garcia.

Me Garcia explique que le mandat d’arrêt émis à l’encontre de son client correspondait à des crimes tels que ceux de haute trahison, de complot et d’usurpation de pouvoir.

Précédemment, les médias ont relaté que deux proches de Juan Guaido, Roberto Marrero et Sergio Vergara, avaient été arrêtés par les services de renseignement vénézuéliens, les autorités ayant annoncé «le démantèlement d’un groupe terroriste». M.Vergara a fini par être relâché quelque temps après.

Menacé lui aussi d’arrestation pour avoir bravé son interdiction de sortie du territoire, Juan Guaido a condamné un acte visant selon lui à l’intimider. Pour sa part, Washington a menacé le Venezuela de «lourdes sanctions» si Roberto Marrero n’était pas libéré rapidement.

Jeudi 28 mars, le pouvoir vénézuélien a déclaré Juan Guaido, reconnu Président par intérim par une cinquantaine de pays, inéligible durant 15 ans. L’opposant a rejeté la sanction, la qualifiant d’inexistante.

Dossier:
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)

Lire aussi:

Joe Biden confond trois fois la Libye et la Syrie à la veille de son sommet avec Vladimir Poutine
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Propriétaire, elle est à la rue depuis deux ans à cause d’une famille de squatteurs
Joe Biden perpétue la tradition des infractions au protocole royal britannique – photo
Tags:
protestations, justice, détention, Sergio Vergara, Juan Guaido, Roberto Marrero, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook