Ecoutez Radio Sputnik
    L'ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne Richard Grenell (image d'archive)

    L'ambassadeur américain à Berlin pris en grippe par les officiels allemands

    © AFP 2019 Tobias Schwarz
    International
    URL courte
    5480

    Dès son premier jour au poste d'ambassadeur des États-Unis en Allemagne, l'émissaire de Donald Trump, Richard Grenell, a provoqué le mécontentement avec des remarques considérées comme une immixtion dans les affaires du pays. L'irritation a atteint son paroxysme dernièrement, en raison des activités de Huawei et du projet Nord Stream 2.

    Des députés du parti allemand de gauche Die Linke ont évoqué ce vendredi la possibilité d'un débat parlementaire en vue d'un vote afin de renvoyer l'ambassadeur des États-Unis dans le pays. En effet, celui-ci est accusé de s'immiscer «dans le processus de prise de décisions concernant les relations politiques et économiques de l'Allemagne», selon le quotidien allemand Bild. Ils ont adopté une motion réclamant un débat à la chambre basse, le Bundestag, pour déclarer «persona non grata» Richard Grenell, un fervent partisan de Donald Trump.

    Die Linke veut soumettre le dossier au Parlement la semaine prochaine, précise le journal. Citant des exemples de l'ingérence de Richard Grenell dans la politique allemande, le parti rappelle notamment ses déclarations concernant le projet russo-européen Nord Stream 2, la participation de l'équipementier chinois Huawei à la mise en place de la future 5G dans le pays, ainsi que les relations commerciales des entreprises allemandes avec l'Iran.

    Les députés Die Linke ont invoqué dans leur motion, transmise à l'AFP, la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, laquelle stipule que les ambassadeurs doivent éviter toute ingérence dans le pays où ils sont en poste.

    «Ce comportement n'est pas de nature à promouvoir des relations amicales entre l'Allemagne et les États-Unis», ont résumé les élus de Die Linke.

    Le Parti libéral-démocrate (FDP) avait lui aussi précédemment demandé le renvoi de l'ambassadeur états-unien. Ainsi, son vice-président, Wolfgang Kubicki, a estimé mardi que Richard Grenell devait être expulsé d'Allemagne pour ingérence dans les affaires intérieures du pays, car «notre tolérance a des limites», a-t-il indiqué sur Facebook.

    Choisi par Donald Trump, Richard Grenell est devenu ambassadeur des États-Unis en mai 2018.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    immixtion, relations économiques, renvoi, débats, ambassadeur, Nord Stream 2, Parti libéral-démocrate d'Allemagne (FDP), Huawei, Facebook, Inc, AFP, Die Linke, Bundestag, Wolfgang Kubicki, Richard Grenell, Donald Trump, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik