International
URL courte
27585
S'abonner

Les ministères belges de la Défense et des Affaires étrangères ont démenti les informations relatives à l’implication de Bruxelles dans la préparation d’une provocation à l’arme chimique à Idlib, diffusées par le ministère russe de la Défense.

Les informations selon lesquelles les services secrets belges participeraient à la préparation d’une provocation à l’arme chimique dans le gouvernorat syrien d’Idlib ne correspondent pas à la réalité, a déclaré samedi à Sputnik le ministère belge des Affaires étrangères, sans fournir d’autres détails.

Le service de presse du ministère belge de la Défense a indiqué à Sputnik qu’il n’avait rien à ajouter à sa «déclaration diffusée samedi matin» par la chaîne de télévision VRT. Dans celle-ci, le ministère dément les informations concernant Idlib.

«La Belgique respecte la convention sur l’interdiction des armes chimiques et ne participe pas à ce genre d’actions militaires. La Défense rejette les allégations de participation à la préparation d’une provocation à Idlib impliquant l’utilisation de substances toxiques et respecte le droit des conflits armés», a-t-il indiqué, cité par RTBF.

Le 29 mars, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé, sur le site du ministère russe de la Défense, que des radicaux préparaient une provocation à l'arme chimique dans le gouvernorat syrien d'Idlib, sous la supervision des services spéciaux français et belges. Ainsi, il y explique que les représentants de ces services ont assisté à une réunion avec les chefs de file des terroristes à Idlib, consacrée à la mise en scène d'images «censées prouver que la Russie et la Syrie ont employé des substances toxiques contre les civils». Le Centre a également précisé que les services secrets belges avaient filmé les frappes des Forces aérospatiales russes contre les dépôts de munitions des terroristes à Idlib pour ensuite pouvoir accuser la Russie d’avoir utilisé des armes chimiques.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
démenti, armes chimiques, provocation, VTR (chaîne TV flamande), ministère belge des Affaires étrangères, ministère belge de la Défense, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook