Ecoutez Radio Sputnik
    Ministro das Relações Exteriores da Rússia, Sergei Lavrov (foto de arquivo)

    Lavrov réagit aux nouvelles mesures de l’Otan contre la Russie

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    2814010

    Répondant à son homologue américain Mike Pompeo, qui a annoncé de nouvelles mesures à l’encontre de la Russie, Sergueï Lavrov a déploré que les sanctions soient devenues le seul outil dans l’arsenal de la diplomatie états-unienne.

    Les États-Unis manient l'arme des ultimatums et des sanctions, tout autre outil ayant disparu de leur diplomatie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères prié de commenter les nouvelles mesures à l'encontre de Moscou annoncées par le secrétaire d'État Mike Pompeo.

    «Dans la diplomatie américaine, je ne vois à ce jour que des ultimatums, et si on refuse de les accepter, c'est des sanctions. Tout autre outil a disparu de l'arsenal de la diplomatie américaine, et c'est déplorable», a indiqué M.Lavrov intervenant sur la chaîne Rossiya 1.

    «Quand on dirige une diplomatie, il faut chercher des approches diplomatiques aux divers problèmes», a ajouté le ministre.

    Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré mercredi devant le Congrès à Washington qu'il comptait annoncer la semaine prochaine les mesures prises par l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) contre la Russie pour son rôle dans la crise de l'Ukraine.

    Les ministres des Affaires étrangères des 29 pays membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord se retrouvent les 3 et 4 avril dans la capitale américaine pour souffler les 70 bougies de l'Alliance.

    Lire aussi:

    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    EN CONTINU Au moins 13 blessés dans une explosion à Lyon: Macron parle d’une «attaque» (images)
    Au Maroc, «l’atmosphère est particulièrement hostile à ceux qui ne veulent pas jeûner»
    Tags:
    diplomatie, sanctions, Mike Pompeo, Sergueï Lavrov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik