International
URL courte
5151
S'abonner

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a exclu la possibilité d’apporter un soutien aux enfants du combattant de Daech* Khaled Sharrouf, parti d’Australie pour la Syrie, après la diffusion d’informations selon lesquelles ils se trouvaient dans un camp de réfugiés sur le sol syrien.

À la lumière des rapports d'après lesquels les trois enfants du djihadiste australien Khaled Sharrouf se trouvent actuellement dans le camp de réfugiés Al-Hawl en Syrie, le Premier ministre Scott Morrison a annoncé ce lundi ne vouloir pas leur venir en aide, rapportent les médias.

«Je ne vais pas mettre une vie australienne au péril pour tenter d'extraire des gens de ces situations dangereuses», a ainsi déclaré le Premier ministre.

«Je trouve épouvantable que des Australiens soient partis lutter contre nos valeurs et notre mode de vie et celui des pays pacifiques du monde en se joignant à la bataille de Daech*», a-t-il ajouté.

Selon ABC, les deux filles de Sharrouf, Zaynab, 17 ans, et Hoda, 16 ans, et son fils Hamza, 8 ans, se trouvent dans le camp avec huit autres femmes australiens et leurs enfants, dont deux de Zaynab âgés de trois et deux ans.

La mère de Zaynab, Hoda et Hamza serait décédée en 2015, un an après avoir suivi Sharrouf en Syrie depuis Sydney. C'est leur grand-mère, Karen Nettleton, qui a appelé le gouvernement fédéral à faire rentrer les enfants en Australie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Perquisition à l'IHU où officie le professeur Raoult
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Macron et Erdogan ont allongé leur entretien, «une clarification sur l’islam a été faite»
Mila s’estime «abandonnée par une nation fragile et lâche» - vidéo
Tags:
retour, camp de réfugiés, enfants, djihadisme, Scott Morrison, Australie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook