Ecoutez Radio Sputnik
    Une baleine (image d'illustration)

    «Prison aux baleines» russe: Jean-Michel Cousteau se rend sur place pour offrir son aide

    CC0
    International
    URL courte
    «Prison aux baleines» dans l'Extrême-Orient russe (11)
    5242
    S'abonner

    L’explorateur et océanologue Jean-Michel Cousteau est attendu à Moscou le 3 avril puis à Vladivostok pour y apporter son expertise et son aide dans le règlement du problème des orques et des bélugas détenus depuis plusieurs mois dans l’Extrême-Orient russe dans la «prison aux baleines».

    Jean-Michel Cousteau, explorateur et environnementaliste, fils aîné du célèbre océanologue Jacques-Yves Cousteau, se rendra en Russie le 3 avril et planifie de visiter la «prison aux baleines» dans l'Extrême-Orient russe le 5 avril, a confié à Sputnik le directeur de l'organisation non gouvernementale Veille écologique Dmitri Licitsyne.

    Selon les dires d'un membre de l'équipe de l'océanologue, Jean-Michel Cousteau prévoit de rencontrer des représentants du ministère russe des Ressources naturelles et de l'Environnement à Moscou avant de partir pour Vladivostok pour aider au règlement du problème des orques et des bélugas détenus depuis plusieurs mois dans l'Extrême-Orient. Il devrait aussi rencontrer l'administration de la région et des spécialistes de la coalition pour la défense des orques avant de se rendre à la «prison aux baleines».

    «Équipe Cousteau [une association française à but non lucratif d'exploration océanographique, ndlr] a attiré certains des meilleurs experts au monde qui ont l'expérience, les connaissances et ont mené à maintes reprises des projets et programmes pertinents», a ajouté Dmitri Licitsyne pour Sputnik.

    Auparavant, Jean-Michel Cousteau et d'autres chercheurs avaient demandé aux autorités russes de libérer les orques et les bélugas détenus dans le territoire russe du Primorié, et ont offert leur aide. Le gouverneur du territoire du Primorié, Oleg Kojemiako, a invité les scientifiques intéressés, dont M.Cousteau, à se joindre au règlement de la situation.

    Greenpeace avait déclaré, en octobre dernier, que la vente illégale à la Chine de 13 orques, espèce inscrite dans la liste rouge des espèces menacées, était en préparation dans l'Extrême-Orient russe. Une enquête a été ouverte. Le problème a attiré l'attention de l'opinion internationale, y compris des acteurs Leonardo DiCaprio et Pamela Anderson.

    Vladimir Poutine est régulièrement informé de l'évolution de la situation de la «prison aux baleines», selon le porte-parole du Kremlin. Ce projet est également suivi par le vice-président Alexeï Gordeev qui à son tour «en rend compte régulièrement au Président».

    Dossier:
    «Prison aux baleines» dans l'Extrême-Orient russe (11)
    Tags:
    bélugas, orques, environnement, prison, baleine, écologie, Jean-Michel Cousteau, Oleg Kojemiako, Vladimir Poutine, Extrême-Orient, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik