Ecoutez Radio Sputnik
    Ethiopian Airlines

    Crash du Boeing d'Ethiopian Airlines: les actions des pilotes révélées par la presse US

    © REUTERS / REUTERS/Amr Abdallah Dalsh/
    International
    URL courte
    Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (42)
    398

    Selon les dernières informations fournies par The Wall Street Journal, les pilotes du Boeing qui s'est écrasé le mois dernier, ont respecté la procédure d'urgence établie par le constructeur. Les données tirées de la boîte noire de l'avion remettent en cause les affirmations de la société selon lesquelles le crash aurait pu être évité.

    Les pilotes du Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines, qui s'est écrasé le 10 mars dernier peu après son décollage d'Addis Abeba, ont suivi les procédures d'urgence établies par Boeing sans parvenir à reprendre le contrôle de l'appareil, a rapporté mercredi The Wall Street Journal, citant des personnes informées des résultats préliminaires de l'enquête.

    Selon le journal, les pilotes, confrontés à un décrochage de l'appareil, ont suivi les procédures requises pour désactiver le MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), mais n'ont pas réussi à en reprendre le contrôle.

    Ils ont alors tenté de stabiliser manuellement l'appareil, sans succès, puis ont rétabli l'alimentation électrique, ce qui a eu pour effet de réactiver le système anti-décrochage, provoquant ainsi une perte d'altitude, a ajouté le journal.

    Selon ses sources, «ces dernières informations sont tirées de l'exploitation des données téléchargées depuis la boîte noire de l'avion».

    Après un premier accident, celui d'un appareil de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'était écrasé en Indonésie en octobre, Boeing avait adressé aux pilotes une procédure à suivre en cas d'urgence pour déconnecter le système automatique de stabilisation en vol, destiné à éviter un décrochage de l'avion et à en reprendre le pilotage manuel.

    Le Boeing 737 MAX s'est écrasé peu après son décollage le 10 mars, tuant 157 personnes. Il s'agit du deuxième accident mortel d'un 737 MAX en moins de cinq mois, ce qui a conduit à l'immobilisation de ce modèle partout dans le monde.

    Fin mars, une action en justice a été déposée contre la compagnie Boeing dans le cadre du crash de l'avion d'Ethiopian Airlines. La plainte est portée par une famille rwandaise auprès du tribunal fédéral de l'Illinois. La compagnie est accusée d'avoir conçu le système de contrôle de vol automatisé de manière défectueuse.

    Auparavant, The Washington Post avait présenté des allégations contre Ethiopian Airlines concernant une politique inappropriée de la compagnie aérienne en matière de sécurité et d'exploitation du Boeing 737 MAX, allégations qui avaient été officiellement démenties par la société.

    Dossier:
    Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (42)

    Lire aussi:

    Un Boeing de Kuwait Airways emboutit une passerelle dans l’aéroport de Nice (vidéo)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Tags:
    avion, crash d'avion, Boeing 737 MAX 8, Ethiopian Airlines, Wall Street Journal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik