Ecoutez Radio Sputnik
    Flugabwehr-Raketensysteme S-400 (Archiv)

    Ankara: la livraison des S-400 à la Turquie est une «question réglée»

    © Sputnik . Alexej Malgawko
    International
    URL courte
    11564

    L’accord signé entre Moscou et Ankara sur la livraison de systèmes S-400 russes est une question «réglée», a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavusoglu, alors que le Pentagone avait confirmé le 1er avril avoir suspendu la fourniture à la Turquie des nouveaux chasseurs F-35 et ce en raison de l’achat par Ankara de S-400.

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavusoglu a confirmé ce mercredi 3 avril, en marge de l'Atlantic Council, que la Turquie n’allait pas abandonner l’idée d’acheter des systèmes S-400 russes, et cela en dépit de la décision du Pentagone de suspendre la livraison des chasseurs F-35 à cause de l’acquisition par Ankara de S-400.

    «C’est une affaire conclue, une question réglée. Nous ne renoncerons pas à cette décision», a notamment indiqué le ministre.

    Mevlüt Çavusoglu a également souligné que personne ne pouvait faire en sorte qu'Ankara choisisse entre l’Occident et la Russie. 

    Le 1er avril, le Pentagone a confirmé avoir suspendu la livraison à la Turquie des nouveaux chasseurs F-35 à cause de l’intention des autorités turques d’obtenir des S-400.

    Le 2 avril, Patrick Shanahan, secrétaire américain à la Défense par intérim, a assuré devant les journalistes que la Turquie préférerait les systèmes américains Patriot aux russes S-400.

    Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait précédemment annoncé que son pays n'était pas disposé à renoncer aux S-400 russes, mais qu'il était prêt à négocier avec les États-Unis si ceux-ci faisaient une offre intéressante pour l'achat de systèmes Patriot.

    Fin 2017, Ankara avait signé avec Moscou un contrat estimé à 2,5 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros) pour la livraison de S-400, prévue en juillet 2019. Récemment, le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, a annoncé que la Turquie commencerait à déployer les S-400 sur son territoire en octobre 2019.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    accord, livraisons, F-35 Lightning II, S-400, Pentagone, Turquie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik