Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Netanyahou

    Israël a obtenu de la Russie «la liberté d'actions» en Syrie, selon Netanyahou

    © Sputnik . Alekseï Filippov
    International
    URL courte
    8215209

    Benyamin Netanyahou a déclaré mercredi qu’il avait réussi à garantir la liberté de mouvements de son pays en Syrie. Moscou n’a pas encore commenté ces propos du Premier ministre israélien.

    Dans une interview accordée au quotidien Israel Hayom, le Premier ministre israélien a estimé que grâce à lui, Israël pouvait agir librement en Syrie face à l’armée russe.

    «J'ai réussi à garantir la liberté de nos actions à l’égard de l’armée russe et cela a demandé un effort considérable», a-t-il déclaré.

    Il a également souligné que l’objectif d’Israël en Syrie était d’empêcher Téhéran de renforcer sa présence dans ce pays arabe.

    «Si l'Iran se renforce en Syrie, nous ne pourrons même pas comparer cette menace avec celle de l'autre branche de l’islam radical à Gaza. Nous avons dissuadé le Hamas. Nous avons bloqué leurs principales voies d’approvisionnement », a-t-il ajouté.

    Pour le moment, ni le Kremlin, ni la Défense russe n’ont commenté la déclaration du Premier ministre israélien. Mardi, le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a confirmé que Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahou auraient le 4 avril des «cours pourparlers» pour «remettre leur montre à l’heure».

    Rappelons que le problème de l'interaction entre les militaires russes et israéliens en vue d'éviter d'éventuels accidents entre eux en Syrie s'est posé avec acuité après qu'un avion militaire russe a été abattu par erreur par la défense antiaérienne syrienne au moment d'un raid israélien en Syrie, le 17 septembre 2018. C'est après ce drame, qui a fait 15 morts parmi les militaires russes, que Moscou a décidé de livrer des batteries anti-aériennes S-300 à l'armée syrienne.

    Lire aussi:

    Erdogan déclare que l’ex-Président égyptien Morsi «a été tué»
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    Benjamin Netanyahu, Israël, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik