International
URL courte
9133
S'abonner

Le tribunal de Tokyo a autorisé vendredi le maintien en garde à vue de Carlos Ghosn jusqu'au 14 avril, au lendemain de sa nouvelle arrestation sur de nouveaux soupçons de malversations financières, relate l'AFP.

Vendredi, le tribunal de Tokyo a annoncé la prolongation de la garde à vue de Carlos Ghosn jusqu'au 14 avril, lit-on dans l'AFP.

Le parquet, invoquant un «risque d'altération des preuves», a déposé une requête qui a été approuvée, a annoncé le tribunal dans un bref communiqué.

La conférence de presse, prévue le 11 avril par l'ancien PDG de Renault-Nissan, se trouve donc de facto annulée, même si son avocat a prévu de faire appel pour obtenir une remise en liberté.

Dans une déclaration préparée avant l'interpellation éventée par des médias japonais, M.Ghosn s'était dit une nouvelle fois «innocent», fustigeant une arrestation «révoltante et arbitraire».

Il a été arrêté jeudi au petit matin à son domicile de Tokyo, où il se trouvait «en liberté très surveillée», selon ses termes, depuis sa sortie de prison début mars moyennant le paiement d'une caution.

Le Franco-Libanais-Brésilien, âgé de 65 ans, est revenu au centre de détention de Kosuge (nord de la capitale), où il a déjà passé 108 jours. Il est interrogé par des enquêteurs du bureau des procureurs.    

Lire aussi:

Macron nomme Jean Castex Premier ministre
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Édouard Philippe démissionne du gouvernement
Tags:
garde à vue, tribunal, Carlos Ghosn, Tokyo, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook