International
URL courte
20135
S'abonner

Dans une lettre envoyée à Donald Tusk, le président du Conseil européen, la Première ministre britannique, Theresa May, a demandé de repousser le Brexit au 30 juin. Tusk a à son tour proposé une période de flexibilité allant jusqu'à un an.

Theresa May a demandé, dans une lettre envoyée vendredi au président du Conseil européen, Donald Tusk, de reporter la date du Brexit au 30 juin 2019.

Ce dernier envisage de soumettre ce vendredi aux États membres de l'Union Européenne le scénario d'un report «flexible» du Brexit allant jusqu'à 12 mois, a appris l'AFP auprès d'un haut responsable européen.

«Cette impasse ne peut pas être autorisée à continuer. C'est pourquoi le gouvernement a décidé de prendre d'autres mesures pour chercher un consensus à la Chambre des communes concernant la voie à suivre», indique la lettre de Theresa May.

Elle a tenu à souligner qu'elle considérait la sortie de l'UE avec accord comme la meilleure option.

Mercredi, les députés britanniques ont voté une proposition de loi visant à obliger Theresa May à repousser la date du Brexit au-delà de la date butoir du 12 avril, afin d'éviter une sortie sans accord de l'UE.

Lire aussi:

Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Tags:
Brexit, Theresa May, Donald Tusk, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook