Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    Offensive en Libye: la Russie appelle à arrêter les opérations militaires

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    166616

    La Russie a apporté son soutien au secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, qui a appelé à stopper les opérations militaires en Libye, notamment la marche sur Tripoli, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    Moscou se joint aux appels du secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, à arrêter les opérations militaires en Libye, notamment l'offensive de l'Armée nationale libyenne (ANL) sur Tripoli, a annoncé ce vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    «Les parties qui font face à l'ANL, y compris le gouvernement d'union nationale reconnu par la communauté internationale, mobilisent leurs forces et rassemblent des renforts. Il existe un danger réel de confrontation armée», a déclaré le ministère.

    Il a rappelé qu'Antonio Guterres avait d'ores et déjà exprimé sa sérieuse inquiétude face aux derniers développements en Libye et avait exhorté à s'abstenir de «déclarations brusques, ainsi qu'à arrêter les opérations militaires. Nous nous joignons à cet appel», a ajouté la diplomatie russe.

    En outre, Moscou a estimé inacceptable un scénario de force en Libye.

    «Nous confirmons qu'il n'existe pas d'alternative à un règlement politique en Libye et nous estimons indispensable que les principales forces militaro-politiques libyennes fassent preuve de responsabilité pour la destinée du pays, renoncent aux méthodes militaires de lutte pour le pouvoir et s'engagent dans la voie d'une solution commune des problèmes prioritaires du rétablissement de la souveraineté libyenne, y compris celle de la lutte antiterroriste», a souligné le ministère russe sur son site.

    Les heurts entre des unités de l'ANL du maréchal Haftar et des formations soutenant le gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj se sont propagés ce vendredi à l'aéroport international de Tripoli, selon la chaîne de télévision 218.

    Jeudi, le maréchal de l'ANL, Khalifa Haftar, a ordonné à ses troupes de marcher sur Tripoli, la capitale et le siège du gouvernement d'union nationale.

    Précédemment, les forces fidèles au maréchal avaient annoncé avoir pris le contrôle de la ville de Gharyan, située à une centaine de kilomètres au sud de la capitale.

    La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli d'un gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj, soutenu par l'Onu et l'UE, et dans l'est, d'un parlement élu par le peuple et appuyé par l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Haftar.

    Lire aussi:

    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    EN CONTINU Au moins 13 blessés dans une explosion à Lyon: Macron parle d’une «attaque» (images)
    Au Maroc, «l’atmosphère est particulièrement hostile à ceux qui ne veulent pas jeûner»
    Tags:
    chaos, souveraineté, confrontation, danger, opération militaire, offensive, gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Armée nationale libyenne (ANL), Union européenne (UE), ONU, ministère russe des Affaires étrangères, Fayez el-Sarraj, Mouammar Kadhafi, Khalifa Haftar, Antonio Guterres, Moscou, Tripoli (Libye), Libye, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik