Ecoutez Radio Sputnik
    Une vue aérienne de Tripoli, archives

    L’armée de Khaftar aurait pris le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    © AFP 2019 MAHMUD TURKIA
    International
    URL courte
    7286

    L'Armée nationale libyenne de Khalifa Haftar a instauré son contrôle sur l'aéroport de Tripoli, a fait savoir à Sputnik une source proche du commandement du maréchal. La chaîne Al Arabiya a confirmé que les troupes d’Haftar étaient entrées vendredi dans l'aéroport international.

    L'Armée nationale libyenne (ANL) de Khalifa Haftar a pris le contrôle de l'aéroport de Tripoli, a déclaré à Sputnik une source proche du commandement du maréchal.

    «Le contrôle a été instauré sur l'aéroport international de Tripoli, des combats se déroulent aux abords», a indiqué cette source.

    Ahmed al-Mismari, porte-parole de l'ANL, a annoncé dans la journée que l'ANL avait lancé une offensive sur Tripoli sur plusieurs axes, mais que les troupes de Khalifa Haftar n'étaient pas entrées dans la capitale.

    Il a ajouté qu'il ne pouvait pas préciser pour l'instant la date de la fin de l'opération «compte tenu des conditions dans lesquelles se tient celle-ci», tout en confirmant qu'elle se poursuivrait jusqu'à la réalisation de tous les objectifs fixés.

    Les heurts entre des unités de l'ANL et des formations soutenant le gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj se sont propagés ce vendredi à l'aéroport international de Tripoli, avait précédemment annoncé la chaîne de télévision 218.

    Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, qui a effectué une visite en Libye, a déclaré qu'il quittait le pays «le cœur lourd et profondément inquiet».

    Moscou s'est joint aux appels d'Antonio Guterres à arrêter les opérations militaires en Libye, notamment l'offensive de l'ANL sur Tripoli, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères. Il a rappelé que le secrétaire général de l'Onu avait exprimé sa sérieuse inquiétude face aux derniers développements en Libye et avait exhorté à s'abstenir de «déclarations brusques, ainsi qu'à arrêter les opérations militaires».

    Par la suite, le ministère libyen de l'Intérieur a annoncé que les forces de Tripoli avaient repris le contrôle de l'ancien aéroport.

    L'aéroport, situé à quelque 25 km au sud de la capitale, reste fermé depuis près de cinq ans après avoir été sérieusement endommagé pendant les heurts de juillet 2014. Les infrastructures de l'aéroport ont été presque entièrement détruites, 90% des avions ont été endommagés ou incendiés et la tour de contrôle démolie.

    Jeudi, le maréchal de l'ANL, Khalifa Haftar, a ordonné à ses troupes de lancer une offensive sur Tripoli en vue de l'«élimination complète du terrorisme».

    Précédemment, les forces fidèles au maréchal avaient annoncé avoir pris le contrôle de la ville de Gharyan, située à une centaine de kilomètres au sud de la capitale.

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Tags:
    contrôle, offensive, lutte antiterroriste, aéroport, émeutes, gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Armée nationale libyenne (ANL), ONU, ministère russe des Affaires étrangères, Sputnik, Fayez el-Sarraj, Ahmed Al-Mismari, Antonio Guterres, Khalifa Haftar, Tripoli (Libye), Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik