International
URL courte
4240
S'abonner

Les forces du maréchal Khalifa Haftar ont annoncé fermer à l'aviation militaire l’espace aérien dans l’ouest de la Libye, proclamant le secteur zone d'opérations militaires, a annoncé la chaîne Al Arabiya, se référant à un communiqué des militaires.

L'Armée nationale libyenne (ANL) de Khalifa Haftar a déclaré ce samedi qu'elle fermait aux avions militaires l'espace aérien dans l'ouest de la Libye où elle a lancé une offensive contre Tripoli, a annoncé la chaîne Al Arabiya, se référant à un communiqué des militaires.

«L'armée libyenne proclame la région occidentale du pays zone d'opérations militaires et interdit les vols de l'aviation militaire dans le secteur, indique le communiqué. Nous porterons des frappes contre n'importe quel aéroport dans l'ouest du pays d'où décollent des appareils militaires.»

Jeudi, le maréchal Haftar a ordonné à ses troupes de marcher sur Tripoli, la capitale et le siège du gouvernement d'union nationale (GNA).

Précédemment, les forces fidèles au maréchal avaient annoncé avoir pris le contrôle de la ville de Gharyan, située à une centaine de kilomètres au sud de la capitale.

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli d'un gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj, soutenu par l'Onu et l'UE, et dans l'est, d'un parlement élu par le peuple et appuyé par l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
chaos, frappe aérienne, interdiction, vols, avions militaires, espace aérien, Al-Arabiya, gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Armée nationale libyenne (ANL), Union européenne (UE), ONU, Mouammar Kadhafi, Fayez el-Sarraj, Khalifa Haftar, Tripoli (Libye), Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook