International
URL courte
8620
S'abonner

Après les rumeurs sur la détermination de l’administration américaine à inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste d’organisations terroristes étrangères, le guide suprême iranien a exigé de l’Irak qu'il garantisse le rapide retrait des forces américaines.

L'ayatollah Ali Khamenei a appelé samedi le Premier ministre irakien Adel Abdel-Mehdi à s'assurer que les troupes américaines quittent le pays «au plus vite», indiquent les médias iraniens.

«Vous devez vous assurer que les Américains retirent leurs troupes d'Irak le plus vite possible car les expulser devient difficile chaque fois qu'ils ont une longue présence militaire dans un pays», a déclaré le guide suprême.

Cette déclaration survient dans le contexte des révélations de The Wall Street Journal, lequel a annoncé vendredi, se référant aux propos de responsables américains sous couvert d'anonymat, que l'administration Trump s'apprêtait à désigner les Gardiens de la révolution comme une organisation terroriste étrangère.

Washington avait déjà placé sur liste noire des entités et des personnes affiliées au Corps des Gardiens, mais pas le CGRI dans son ensemble. Ainsi, plusieurs personnes et sociétés iraniennes ont été sanctionnées à la mi-février par les États-Unis, qui les ont accusées d'avoir coopéré avec le Corps des gardiens de la révolution islamique et d'avoir effectué des attaques informatiques.

Lire aussi:

Pourquoi la tempête Alex attendue en France est-elle qualifiée de «bombe météorologique»?
«Une opération inadmissible»: LREM se lance dans une campagne d’affichage illégale dans toute la France
Guerre au Haut-Karabakh: «Erdogan cherche à mettre la pression sur Poutine», selon Tahhan
Tags:
menaces, présence militaire, retrait, militaires, Adel Abdel-Mehdi, ayatollah Ali Khamenei, Iran, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook