Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme allume son nouvel iPhone 7 pendant le début des ventes dans un magasin Apple à Shanghai, le 16 septembre

    Deux étudiants chinois escroquent Apple pour 900.000 dollars avec des contrefaçons

    © AFP 2019 JOHANNES EISELE
    International
    URL courte
    5224
    S'abonner

    Apple a perdu près de 800.000 euros des suites d’un trafic mené par deux étudiants chinois habitant aux États-Unis. Ils profitaient du système de garantie d’Apple pour échanger des contrefaçons avec de vrais iPhones.

    Deux étudiants chinois ont été mis en examen aux États-Unis pour escroquerie, relate le portail d'information NPR. Profitant du système de garantie d'Apple, ils donnaient des iPhones contrefaits à réparer auprès des services après-vente de la marque, qui les échangeaient souvent avec des iPhones authentiques.

    Yangyang Zhou et Quan Jiang qui faisaient leurs études pour devenir ingénieurs à Portland, dans l'Oregon, ont apporté en tout 3.069 appareils de contrefaçon en réparation, d'avril 2017 à mars 2018. Ceux-ci leur étaient envoyés à différentes adresses par leurs parents et amis de Chine. Les étudiants déposaient les smartphones sous de faux noms ou bien demandaient à leurs connaissances de le faire pour eux.

    Une fois sur deux, les téléphones ont été remplacés par d'authentiques iPhones. Les escrocs les vendaient alors, en conservant le bénéfice. Selon l'enquête judiciaire, les étudiants ont réussi à obtenir 1.493 nouveaux appareils, de véritables Apple, ce qui a fait perdre près de 900.000 dollars (800.000 euros) à l'entreprise américaine. 1.576 demandes d'échange de smartphones en panne ont été cependant rejetées.

    L'arnaque a été révélée par le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis. Des douanières ont repéré les Chinois après qu'ils ont reçu cinq colis d'affilée de téléphones de contrefaçon.

    En mars 2018, le domicile de Quan Jiang a été perquisitionné, et plus de 300 de ces appareils ont été retrouvés. Les étudiants ont déclaré ne pas savoir que les iPhones reçus par la poste n'étaient pas authentiques.

    Jiang est accusé de fraude et de trafic des marchandises de contrefaçon, alors que Zhou fait face à des accusations de présentation de fausses informations lors de la déclaration d'exportation.

    Tags:
    douane, enquête, escroquerie, contrefaçon, étudiants, iPhone, Apple, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik