International
URL courte
5490
S'abonner

La Slovaquie devra obtenir un accord portant sur la coopération militaire avec les États-Unis visant à interdire le stationnement des troupes américaines dans le pays, a déclaré le président du parlement slovaque, Andrej Danko, cité par Parlamentnelisty. Cela permettrait à la Slovaquie de ne pas participer à des projets à son désavantage.

Le parlement slovaque s'oppose au stationnement de troupes américaines sur son territoire, a déclaré Andrej Danko, président du parlement slovaque, cité par le journal Parlamentnelisty. Les négociations entre la Slovaquie et les États-Unis devront aboutir à l'obtention d'un nouvel accord de coopération militaire entre les deux pays, selon la publication.

«Nous allons insister pour qu'il y ait aucun mot sur la possibilité d'un stationnement temporaire ou permanent des troupes américaines sur le territoire de la Slovaquie», a déclaré M.Danko, en commentant la visite du ministre slovaque des Affaires étrangères, Miroslav Lajčák, aux États-Unis.

Un accord avec Washington ne devra pas porter atteinte à la souveraineté de la Slovaquie, ni forcer le pays à participer à des opérations préjudiciables, a-t-il souligné.

Auparavant, le président du parlement slovaque s'était opposé à un accord avec les États-Unis selon lequel Washington pourrait financer la reconstruction des aérodromes militaires slovaques, en contrepartie de la présence de militaires américains sur le territoire.

«Nous ne sommes pas contre une aide financière. Mais nous avons suffisamment d'argent pour régler la question de l'infrastructure. Aucune troupe étrangère ne doit être stationnée sur le territoire de notre pays s'il ne s'agit pas d'exercices conjoints», a-t-il ajouté.

Selon l'homme politique, le parti national slovaque qu'il dirige quittera la coalition au pouvoir, si une autre décision est prise.

Auparavant, l'ex-Premier ministre slovaque Jan Carnogursky avait affirmé que Washington montrait un vif intérêt pour la Slovaquie, qui pourrait convenir pour leur base, mais que la Slovaquie ne devrait pas l'autoriser.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Un 4e État américain autorise la formation des pelotons d'exécution
Vinnik, programmeur russe, jugé en appel: «on a pris pour argent comptant les éléments envoyés par le FBI»
Nouvelle étape du déconfinement en France: ce qui change à partir du 19 mai
Tags:
souveraineté, stationnement, troupes américaines, accord, négociations, Jan Carnogursky, Washington, États-Unis, Slovaquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook