International
URL courte
13137
S'abonner

Au total, 35 municipalités suédoises s’apprêtent à accueillir environ 150 djihadistes et leurs femmes, ainsi que leurs 80 enfants, qui doivent rentrer dans ce pays, rapporte le quotidien suédois Dagens Nyheter.

Quelque 230 personnes, djihadistes, femmes et enfants, sont autorisées à rentrer en Suède depuis des régions du Proche-Orient auparavant contrôlées par Daech*, relate le quotidien suédois Dagens Nyheter. Selon ce dernier, 35 municipalités au total se préparent à les accueillir.

Le journal rapporte que, le 24 avril, le Centre contre l'extrémisme violent va organiser une discussion avec les municipalités consacrée à cette réception. Le but est d'avoir une image claire de la situation et d'adapter les efforts.

«Il peut s'agir du soutien et de l'assistance que les municipalités sont en mesure de fournir. Mais le système de santé doit y aussi participer, y compris la psychiatrie», a annoncé à Dagens Nyheter le chef du Centre, Jonas Trolle.

Comme l'a souligné ce dernier, les anciens membres de Daech* peut peuvent être motivés par des raisons idéologiques. Leurs convictions extrémistes peuvent donc conduire aux formes plus simples d'attaques terroristes, mais aussi à une radicalisation rapide de leur environnement.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Tags:
municipalité, accueil, djihadisme, retour, Proche-Orient, Suède
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook