International
URL courte
26945
S'abonner

Un commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) a mis en garde la Marine américaine contre tout rapprochement de leurs navires déployés dans les eaux du Golfe, selon Reuters qui cite l’agence d'information iranienne ISNA.

Après que l’administration de Donald Trump a ajouté, lundi 8 avril, le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) sur la liste des organisations terroristes internationales, le commandant de cette organisation iranienne, Mohsen Rezaei,  a averti la Marine américaine qu’aucune approche des bateaux du CGRI ne devait avoir lieu, rapporte Reuters se référant à ISNA.

«M.Trump, demandez à vos navires de guerre de ne pas passer à côté des bateaux du Corps des Gardiens de la révolution islamique», a lancé Mohsen Rezaei, cité par l’agence de presse.

Le 8 avril, le Président américain a ordonné à son administration d'ajouter l'organisation désignée par le nom de Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), ainsi que son unité d'élite, la force Al-Qods, sur la liste des organisations terroristes internationales.

En riposte à cette décision, l'Iran a à son tour désigné le même jour l'armée américaine déployée au Moyen-Orient comme organisation terroriste. De plus, le Conseil suprême de sécurité nationale iranien a accusé la décision du Président états-unien d'être illégale.

Auparavant, Washington avait déjà placé sur liste noire des entités et des personnes affiliées au Corps des Gardiens, mais pas le CGRI dans son ensemble. Ainsi, plusieurs personnes et sociétés iraniennes ont été sanctionnées à la mi-février par les États-Unis, qui les ont accusées d'avoir coopéré avec le Corps des gardiens de la révolution islamique et d'avoir effectué des attaques informatiques.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Tags:
Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), rapprochement, bateau, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook