International
URL courte
9524
S'abonner

Ces derniers temps, les États-Unis prennent de moins en moins en considération les intérêts des autres pays et n’introduisent les sanctions qu’en fonction de leurs propres intérêts, estime le Président russe, qui attire en outre l’attention sur le fait que les mesures de rétorsion deviennent aujourd’hui un élément de lutte concurrentielle.

Les États-Unis ne font pression sur quoi que ce soit que lorsque cela leur profite et ne prêtent aucune attention aux intérêts d’autrui, a déclaré Vladimir Poutine, abordant le sujet des sanctions.

«Je le rappelle encore une fois: quel que soit le mécanisme des sanctions, la première cargaison de [gaz naturel liquéfié, ndlr] de Yamal LNG a été acheminée aux États-Unis. C’est ridicule, mais c’est un fait. Et, à ce que je sache, le commerce se poursuit. Car ce qui profite à nos amis et partenaires américains est toujours livré et si c’est le cas en Europe, ils serrent [la vis, ndlr]. Si cela ne leur profite pas, ils ne prêtent pas trop attention aux intérêts d’autres pays», a-t-il souligné, intervenant ce mardi au forum Arctique, territoire de dialogue.

Et d’ajouter que, de nos jours, les sanctions n’étaient plus utilisées dans un cadre géopolitique, mais simplement concurrentiel.

«Aujourd’hui, les sanctions ne sont même pas utilisées comme instrument de lutte géopolitique, mais comme élément de lutte concurrentielle dans le monde», a-t-il expliqué.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Deux cas de contamination au coronavirus confirmés en France, les premiers en Europe
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
bénéfices, intérêts nationaux, sanctions, gaz naturel liquéfié (GNL), Yamal LNG, Vladimir Poutine, États-Unis, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik