Ecoutez Radio Sputnik
    Boeing

    Pas un seul Boeing de catégorie 737 vendu en mars, selon le WSJ

    © AFP 2019 Eric Piermont
    International
    URL courte
    10180

    Suite aux deux catastrophes impliquant des appareils Boeing 737 MAX, le géant américain de l'aéronautique n’a reçu aucune commande en mars pour ce modèle d’avion, selon The Wall Street Journal.

    Boeing n'a vendu aucun avion de catégorie 737 en mars, une première depuis sept ans pour le géant américain de l'aéronautique, relate The Wall Street Journal.

    Selon le média, le constructeur a livré le mois dernier 11 appareils de type Boeing 737 MAX commandés avant les catastrophes, ce qui est deux fois inférieur au niveau de début d'année. Ainsi, selon les informations du journal, Boeing a livré en février 27 anciennes commandes pour cet avion contre 24 en janvier.

    Dans le même temps, 4.625 commandes pour les avions 737 MAX attendent toujours leur exécution, alors que 78 autres portent sur des modifications plus anciennes des appareils, note The Wall Street Journal. Dans cette optique, les analystes estiment qu'une partie importante des revenus de la société sera toujours tirée des ventes de cet avion au cours des prochaines années.

    En mars dernier, les Boeing 737 MAX ont été immobilisés partout dans le monde après que deux de ces appareils se sont écrasés en moins de cinq mois. Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'était écrasé au sud-est d'Addis-Abeba sans laisser de survivants. En octobre dernier, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air s'était, lui, abîmé en mer de Java en tuant 189 personnes.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    Poutine évalue les possibles conséquences d'une guerre impliquant l'Iran
    La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine
    Tags:
    avion, commandes, Boeing 737, Boeing, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik