Ecoutez Radio Sputnik
    or, image d'illustration

    Le Venezuela continue de vendre ses réserves d’or à l’étranger, selon des médias

    © AFP 2019 ANDREAS SOLARO
    International
    URL courte
    7212

    Au moins huit tonnes d'or ont été retirées des coffres de la banque centrale vénézuélienne pour être vendues à l’étranger, a déclaré à Reuters une source au sein du gouvernement, révélant la tentative du Président Nicolas Maduro d'obtenir des devises fortes face au durcissement des sanctions américains.

    Alors que le Venezuela est en proie à des tensions politiques, ses autorités vendent les réserves d'or du pays afin de se procurer des devises fortes face aux sanctions américaines, affirme l'agence Reuters, citant des sources dans les cercles gouvernementaux.

    Selon l'une d'elles, environ huit tonnes d'or retirées des coffres de la banque centrale devraient être vendues à l'étranger, les réserves ayant déjà diminué de 30 tonnes depuis le début de l'année.

    Le 1er février, Reuters a annoncé que la Banque centrale du Venezuela envisageait de céder environ 15 tonnes d'or aux Émirats Arabes Unis dans les jours à venir. Selon l'interlocuteur de l'agence, ce pays du golfe Persique paierait le Venezuela en euros. Au total, Caracas envisageait de vendre environ 29 tonnes d'or à l'étranger.

    Le 26 janvier, les médias ont annoncé que la Banque d'Angleterre avait refusé d'accéder à la demande des autorités légitimes du Venezuela et de renvoyer leurs réserves d'or stockées à Londres. Par la suite, le Président autoproclamé Juan Guaido a annoncé prendre le contrôle des actifs du pays à l'étranger.

    La République bolivarienne connaît une crise économique sans précédent assortie de violentes tensions politiques. L'opposant Juan Guaido, renvoyé du poste de président de l'Assemblée nationale sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé Président en exercice du pays et a prêté serment le 23 février pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme Président par intérim.

    Le Président en fonction, Nicolas Maduro, a pour sa part accusé les États-Unis de chercher à organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec Washington.

    Les États-Unis ont introduit également des sanctions contre deux sociétés accusées de livraisons de pétrole vénézuélien à Cuba, ainsi que contre 34 bateaux de la compagnie pétrolière nationale PDVSA à la demande de l'Assemblée nationale contrôlée par l'opposition vénézuélienne.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une violente bagarre éclate en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    or, Juan Guaido, Nicolas Maduro, Émirats Arabes Unis, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik