International
URL courte
5512
S'abonner

Mardi 9 avril, le Président Trump a reçu son homologue égyptien à la Maison-Blanche pour discuter de questions relatives à la sécurité et au commerce. Il a également évoqué devant les journalistes la visite en novembre 2018 de sa femme Melania en Égypte, accueillie «magnifiquement», qui est tombée sous le charme des pyramides de Gizeh.

Lors d'une rencontre avec son homologue égyptien mardi 9 avril à la Maison-Blanche, le Président états-unien est revenu sur la visite à l'automne 2018 de Melania Trump en Égypte, rappelant qu'elle était tombé sous le charmé des pyramides de Gizeh, rapporte la presse internationale.

Échangeant avec des journalistes avant d'entamer des discussions avec le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, Donald Trump a souligné que la Première dame avait été accueillie «magnifiquement».

«Pour elle, c'était incroyable. Elle a pensé que c'était l'une des choses les plus magnifiques qu'elle n'a jamais vue. Nous avons beaucoup encore d'images en tête. Ça a été une journée magnifique, quel moment génial de voir les pyramides — les Grandes Pyramides», a insisté Donald Trump.

Le Président états-unien a également exprimé l'espoir que beaucoup de touristes pourront un jour s'y rendre et admirer les pyramides, se souvenant que Melania n'avait pas seulement été impressionnée, mais très impressionnée.

Par ailleurs, Donald Trump a souligné que les États-Unis n'avaient jamais entretenu d'aussi bonnes relations avec l'Égypte qu'actuellement, ajoutant que lui et Sisi discuteraient de questions militaires et commerciale pendant la réunion à la Maison Blanche.

Lire aussi:

Le nombre de patients hospitalisés en France pour cause de Covid et ceux en soins intensifs diminue encore
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
L'imam de Drancy acquiesce aux propos de Macron sur l'échec de l'intégration
Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Tags:
pyramide, secret, souvenir, Melania Trump, Donald Trump, Egypte, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook